Mode, mode & mode

LOOKS

Shop my style

MY CLOSET

Take care !

BEAUTE

    JE NE SUIS PAS INSOCIABLE MAIS…

    Récemment, plusieurs personnes m’ont fait une réflexion sur mon insociabilité présumée. Je dis présumée car pour ma part j’ai plutôt l’impression d’aimer les gens. Enfin ma famille et mes amis en tout cas. Avec les autres c’est plus compliqué, c’est vrai. Mais n’est-ce pas plus ou moins le cas de tout le monde ? Je veux dire je ne suis pas totalement un ours non plus. Je sors même plutôt souvent. Tout le temps au même endroit et avec les mêmes personnes, certes, mais je sors…

    Alors oui, ok, il m’est déjà arrivé d’annuler des plans sous le seul prétexte qu’il y aurait des inconnus et que je devrais faire la conversation mais promis je ne fais pas ça souvent. En fait uniquement quand je ne suis pas sûre de connaître la moitié des invités à une soirée. Mais parfois je me force. Et je fais la conversation. Je parle de mon boulot puisque ça semble socialement être le sujet de prédilection de la moitié de la population. Et de ce que je vais faire pendant mes vacances, quand j’aurai des vacances. Deuxième sujet qui a la côte en soirée. Parfois je reste même jusqu’à minuit. Parce que ma maman m’a dit de « faire un effort ». Cela fait il de moi une insociable pour autant ?

    J’ai juste un léger problème avec le concept de conversation de salon. Claquer des bises, parler du prix des loyers à Paris et de mon boulot que oui-ça-va-c’est-cool-merci. 

    Mais sinon je suis super sociable ! Par exemple il y a un mois j’ai répondu a quelqu’un qui est venu me parler sur le quai du RER. Je veux dire vraiment parlé. J’ai enlevé mon casque et coupé ma musique et j’ai même accompagné mes sourires mi-polis mi-ennuyés de « hum hum« . Je ne nie pas le fait que de devoir faire acte de sociabilité si tôt le matin m’avait sur le coup profondément ennuyé mais je l’ai fais !

    Et puis dans le fond la liste des gens que je n’aime pas n’est pas si longue que ça ! D’abord il y a les gens qui stationnent à gauche dans les escalators mais ça, ce n’est pas que je ne sois pas sociable c’est juste que je suis parisienne. Apres il y a ces autres gens qui ont oublié de mettre du déodorants avant de prendre le métro et ce qui m’approchent d’un peu trop près sans respecter mon espace personnel. Il y a ceux qui mâchent des chewing-gum la bouche ouverte et de manière plus générale tout ceux qui mangent la bouche ouverte en ce en faisant des petits bruits degueu, la femme qui prends trois plombe à payer son kilos de pomme de terre au supermarché et qui aurait pu avoir la décence de préparer sa monnaie un peu plus tôt vu que ça fait quand même une demi-heure qu’on fait la queue derrière cette autre personne qui, comme par hasard, a choisi le seul produits sans code barre du magasin ! Il y a les filles qui laissent des traces de maquillage sur les vêtements blancs dans les magasins, que je déteste sans les connaître quand je me retrouve confronté à ces mêmes vêtements ou pire quand je les croise dans la rue et que leur face orange me donne la nausée (je ne supporte pas le mauvais goût !), il y a cette fille qui m’appelle au travail et écorche mon nom ou pire m’appelle par mon nom comme si Margail lui semblait plus correspondre à un prénom que Mathilde. Il y a la fille d’EDF qui m’appelle un jour sur deux pour essayer de me refourger tout plein de services payant et aussi celle de SFR qui croit qu’elle peut m’arnaquer tranquille par le simple pouvoir de sa voix soporifique. Ensuite je ne sais plus car je ne suis pas au point de tenir des comptes. Quand même !

    Donc vous voyez en vrai j’aime les gens. Vraiment. Mais seulement quand je le décide, et tout le monde sait à quel point je manque de volonté … 

    Sinon pour parler mode je suis on ne peut plus heureuse d’avoir enfin trouvé la jupe midi, à volants, et à pois ( je cherchais quelque chose de très précis comme vous pouvez le constater !) dont je rêvais. Dans les faits je l’avais trouvé il y a quelques mois chez Ganni mais au pas-si-doux prix de 300€ et vu la vitesse à laquelle je me lasse de tout ce qui n’est pas un jean ou une veste de blazer je préférais y mettre une somme avec disons, un zéro en moins ! Chose qui s’est miraculeusement trouvé sous la forme d’un catalogue H&M et de cette jupe ci au vachement-plus-doux prix de 29,99€ ! 

    Même histoire pour le tee-shirt. De façon pas du tout original j’avais aussi eu un coup de coeur pour le « Snack attack » de la collection Ganni mais le prix (90€…) m’avait fait légèrement relativiser la chose, car aussi cool que soit le message plein de second degrés comme j’aime : snack attack / shark attack pour celles qui avaient pas pigé le truc il n’avait pas suffit à me convaincre qu’il fut raisonnable de claquer cent balles dans un tee-shirt ! Même si tout le monde sait a quel point j’aime, que dis-je, j’adore les requins. Je me suis donc rabattue sur la version low cost et moins LOL de chez Bershka. Pas de requins, mais pas de trou dans le budget. La vie c’est aussi faire des choix !

     

     

     

     

    Look 1 : Tee-shirt Bershka || Jupe H&M || Converses

    Look 2 : Jean & Other Stories || Veste H&M || Tee-shirt Bershka || Escarpins Zara || Sac Chloé

    Crédit photo : Beaauuu Paris

  • FRENCHIE

    Pendant que toute la blogosphère semble s’être donné rendez-vous à Coachella, à Paris, mi avril, il semble toujours très opportun…

  • FASHION FAUX-WHAT ?

    Il y a quelques années encore associer du rose et rouge était considéré comme un fashion faux-pas susceptible de répression…

  • MIX AND MATCH

    Si ça ne va avec rien c’est que ça va avec tout ! J’aime bien les théories à deux balles…

  • HAPINESS THERAPY

    Il y a quelques années je me souviens très bien avoir dit que moi, jamais je ne ferais d’article lingerie….