Mode, mode & mode

LOOKS

Shop my style

MY CLOSET

plus loin que la nuit et le jour

VOYAGES VOYAGES

    ON THE ROAD (TRIP) TO : L’ITALIE #2 (la côte Amalfitaine)

    Suite en fin de mon road-trip en italie… (la première partie est disponible ICI : j’ai préféré coupé le voyage en deux pour que le tout soit plus digeste !! … on connait ma propension à m’étaler !

    JOUR 4

    SALERNE – SALERNO

    Pour visiter la côte Amalfitaine nous avons fait le choix de loger à Salerne qui n’est pas sur le côte Amalfitaine à proprement parler. Choix franchement encouragé par les prix délirants pratiqués dans les villes de la côte.

    Salerne n’est pas particulièrement la ville où l’on prévoit de passer les vacances… à part une jolie cathédrale, 2 places et 3 petites rues mignonnes je n’ai pas été renversé par le charme de l’endroit. Cela ressemble vraiment à une ville balnéaire classique avec des tonnes d’hôtels modernes sur un bord de mer un peu sale. Ouep… ça fait pas rêver. Mais c’était vendre nos organes à la science où ça, et c’est le seul endroit où j’ai trouvé un hôtel propre, climatisé et avec le wifi à moins d’une heure de la côte. (Sur la côte, la moindre chambre avec salle de bains partagée avec des étrangers était à plus de 150 euros la nuit pour vous donner une idée…!!)

    Arrivé à Salerne nous avons posé nos valises pour profiter du faux bail de la piscine de l’hôtel (payante) et du bord de mer avec des papiers de chips dans l’eau avant de vite partir visiter les ruines de Paestum.


    PAESTUM

    Le village de Paestum se situe à environ 45 minutes de Salerne, au milieu de nul part, mais vaut le détour pour ses ruines romaines. A visiter à la golden hour pour profiter des lumières entre les temples !

    A noter : il n’est pas possible de n’acheter une place QUE pour le parc dans lequel les ruines se trouvent, du coup pas le choix il faut payer les quelques 15 euros qui vous donne accès au musée de poteries cassés qui se trouvent juste à coté… et dont je ne peut rien vous dire car nous y avons pas mis les pieds (je n’aime décidément pas vraiment les musées de poteries cassées et autre « ce morceau de cailloux est un bout d’évier de -2000 av JC »… je crois que j’ai du mal a être passionnée par ce qui n’est pas entier…)

    JOUR 5

    AMALFI

    Le 5ème jour de notre voyage nous nous sommes enfin rendu sur la côte amalfitaine. Après environ une heure de petites routes en lacets nous sommes arrivé au parking situé entre Atrani et Amalfi qui permet de profiter des deux villes sans reprendre la voiture (la-bàs les places sont chères – et je ne parle pas que de leur prix – alors quand on en trouve une, on la garde !)

    Nous avons été assez surpris par le bord de mer à Amalfi, tout comme à Atrani, qui comme on dit chez moi « ne casse pas trois pattes à un canard » : même si ça ne veut rien dire. Ce qui vaut vraiment le coup par contre c’est de monter sur les hauteurs de la ville en empruntant toutes les minis ruelles. Plus vous montez, plus vous avez chaud, moins il y a de monde… plus c’est beau !!

    Si vous voulez de l’eau turquoise et du rêve en barre il faut reprendre la voiture et vous éloignez du centre, en direction des plages de Conca dei Marini. Pour y accéder il faut bien regarder les tout-petits-panneaux en bord de route (sur la route en direction de Positano), seuls indicateurs que, 500 marches plus bas se trouve une plage de rêve invisible de la route. Pour vous garer il existe des parkings -blindés- où la solution « je me gare bien serré sur le bas coté ».

    Ensuite il faut descendre des tas et des tas de marches… puis c’est le bonheur ! La plage est calme (enfin ya des gens quand même hein !!), et surtout ça ne craint pas. J’ai personnellement laissé mon sac dans lequel se trouvait le combo gagnant portable / reflex / porte-feuille sur le sable pendant que j’allais me faire bronzer sur un rocher a 50m du bord.

    Un coin de paradis comme je les aime !

    JOUR 6

    POMPEI

    Ah bah non en fait… parce que le 6ème jour la pompe à eau de la voiture a rendu l’âme, paix à elle. Nous sommes donc restés bloqués à Salerne où nous nous sommes baqués au bord d’une des piscines d’un des hôtels de la côte à boire des bières pour oublier qu’on aurait pu être ailleurs ! re-FAIL

    JOUR 7

    POSITANO

    C’etait au moins une des villes que j’avais le plus envie de voir, et je n’ai pas été décue (je deteste être déçue !!) cependant si vous envisagez de visiter Positano il faut etre au fait de deux-trois-kiki-minis-détails qui pourraient, si vous les ignorez, légèrement vous faire grincer des dents (et je déteste les gens qui grincent des dents !!)

    A SAVOIR QUAND ON VEUT VISITER POSITANO (et que les blogueuses n’écrivent pas sur leur instagram !!)

    • les parkings a Positano coûte un demi-reins : 8 euros de l’heure et un minimum de trois heures obligatoires.
    • Un transat sur la grande plage – et la photo de touriste qui va avec : 40 euros – ça fait mal – plus 50 centimes la douche (froide), pour le chaud compter un euro de plus.

    Du coup, la solution que nous avons trouvé de notre coté c’est de nous poser dans un hôtel. En arrivant pour le déjeuner nous avons profité du parking sur place – sans payer– nous sommes offerts un repas de rois dans un cadre magnifique avec une vue sur toute la baie de Positano et avons passé l’aprem au bord d’une piscine – avec la coupe de champagne qui va bien ET la douche chaude avec gel douche et serviette – pour « seulement » 25 euros. Alors c’est pas gratuit mais c’est moins cher que tout le reste.

    Hôtel Poseidon – Viale Pasitea, 148, 84017 Positano SA, Italie

    Nous sommes ensuite sorti nous balader tranquille et n’avons récupéré la voiture au service de voiturier que le soir, et sans aucun soucis. Ok, on a un peu gratté mais c’était quand même un plan en or.

    Ensuite en ville, c’est le même delire qu’à coté. Il faut se paumer et prendre autant de ruelles que possible. Ne pas oublier, pour les fans de vaisselle, d’aller acheter ses nouvelles assiettes à tapas colorées et canons chez Absolute Positano. (Les notres sont tellement belles que je ne sais même pas si j’oserai manger dedans !)

    Absolute Positano – Via Cristoforo Colombo, 11, 84017 Positano

    Le soir nous avons décidé de diner ailleurs que dans le centre dont nous avions déjà bien profité et avons attéris un peu par hasard (mais heureux hasard) a l’hôtel Tritone qui domine la mer. Nous avons eu le droit a une table isolée sur la terrasse avec un coucher de soleil sur Positano. Globalement le jour où je gagne au loto je plaque tout et je pars vivre là-bas !

    Grand Hôtel Tritone – Via Campo, 5, 84010 Praiano SA, Italie

    A NOTER :

    En italie les restaurants des hotels de luxe ne coutent pas « trop » chers. Compter entre 18 et 25 euros un plat, 35 euros une bouteille et 10 euro un dessert. C’est pas Mcdo mais ça reste complément abordable comparé au prix des restaurants classiques, pas beaucoup moins chers. La différence est par contre BEAUCOUP plus importante quand vous décidez de rester la nuit dans ce petit coin de paradis (d’où Salerne…)

    Suite dans le prochain (et dernier) épisode !!

  • CLUB LECTURE #6

    Depuis le début de l’année j’ai eu peu de temps pour me poser, sans cesse à droite à gauche –…