LES 10 MAUVAISES DÉCISIONS QUE JE NE CESSE DE PRENDRE

On a tous, un jour, pris une mauvaise décision. Une décision qu’on a fini par regretter tôt ou tard. Et globalement on en a tous tiré les enseignements nécessaires pour éviter de recommencer. Encore. Mais bon, si je faisais comme tout le monde ça se saurait. Moi, y’a des mauvaises décisions que je prends et reprends à l’infini. Sans en tirer le moindre enseignement. Jamais.

Par exemple quand je vais chez Mcdo je commande toujours un sandwich de trop et je mange toujours ce sandwich de trop, même si je n’ai plus faim : je l’ai payé je le mange. Et je passe l’après-midi à être ballonnée. Et je regrette. Et quand je retourne chez Mcdo ? Je recommande ce sandwich de trop.

J’achète le lait par lot de 3 litres pour ne pas manquer. Je ne bois pas mon lait. Il fini par périmer. Je le jette. Je retourne au super-marché, je rachète du lait. Je ne bois pas mon lait…

J’envois des textos au milieu de la nuit, persuadée de maîtriser à fond ce que je fais. Et quand je me réveille le matin et que je vois ce que j’ai envoyé j’ai envie de me taper la tête contre les murs, enfin disons plutôt de taper mon portable contre les murs. Mais je recommence le week-end suivant.

Je fais toujours ma manucure dix minutes avant de quitter la maison. Je sais que c’est trop court pour sécher mais je suis génétiquement programmée pour ne pas y penser plus tôt.

Je regarde zone interdite tous les dimanches soirs, le même soir ou je décide en général de me coucher tôt. Et si vous regardez vous aussi ces passionnants reportage sur « la police sous haute tension » vous savez que c’est dur de décrocher. (Ou suis-je la seule à rencontrer ce problème ?). Résultat je connais le fonctionnement de toutes les polices de France et je suis fatiguée tous les lundis matin.

Je m’achète en fin de soldes des vêtements qui ne me plaisent qu’à moitié sous le prétexte que « on ne sait jamais ». Et « on ne sait jamais » n’arrive en fait ben… jamais. Du coup j’ai un tiroir entier rempli de ces trucs qui attendent des occasions aussi absurdes qu’une soirée « studio 54 » ou un mariage champêtre.

Je noie mes sushi dans la sauce soja. Je trouve mes sushis trop salés. Je mange mes sushis trop salés. Et je recommence, à chaque fois, même si je n’aime pas trop ça.

Je donne mes identifiants ou mes codes à tout le monde, parce que tout le monde est beau, tout le monde est gentil. Et je me fais pirater. Parce que tout le monde n’est pas si beau ni si gentil. Je change mes mots de passe. Et je les redonnent.

J’achète des crevettes non-dépiautées ( on en parle de la laideur de ce mot ?) et je jette les têtes dans la poubelle que j’oublie de descendre – j’ai un rapport très conflictuel avec le fait de descendre les poubelles – du coup ma maison sent le poisson pendant des jours. Et chaque fois je me dis qu’il faut que je descende les poubelles le soir même et chaque fois… et bien je ne le fais pas. (Ca donne envie de venir chez moi n’est ce pas !)

Je dis ce que je pense, au moment ou je le pense. Du coup je suis la reine des gaffes et des pieds dans le plat. Mais je suis incapable de me taire, tout comme je suis incapable de mettre moins de soja sur mes sushis, d’arrêter le shopping en fin de soldes et de couper la télé !

#failagainfailbetter

– Tee-shirt The Kooples II Jeans Pimkie II Boots Topshop II Fishnet H&M II Sunnies Marc Jacobs II BO Pilgrim –

Crédit photos : Beaauuu Paris

SHOP MY STYLE :

Previous Post Next Post

You may also like

2 Comments

  • Reply chachahihi

    ce top blanc est canon
    j’adore ta tenue
    gros gros bisous

    7 avril 2017 at 12:05
  • Reply Lefevre Marion

    Ce top est trop canon !

    10 avril 2017 at 5:17
  • Leave a Reply