ON THE ROAD TO : BARCELONA

D’habitude j’essaie de poster mes articles voyage en revenant de voyage, ce qui semble dans les faits plutôt logique. Mais bon entre les faits et la réalité il peut s’en passer des choses… Du coup cela fait un peu près deux ans que traîne sur ma To Do ce petit post-it, depuis très abîmé et considérablement corné :

« Ecrire article sur Barcelone – IU ».

Le IU correspondant au code Important et Urgent, issu de la matrice d’Eisenhower, vieille réminiscence de mes cours de management donc je me sers encore aujourd’hui pour tenter de m’organiser dans mon travail. Vous admirerez l’efficacité de l’outil…

J’étais donc là a essayer d’organiser mon planning quand ce vieux post-it est tombé de mon agenda. J’aurai pu faire le choix de l’ignorer, un peu comme ces messages qui clignotent sur votre portable que vous ouvrez sans les regarder en vous promettant d’y répondre quand vous aurez du temps ; temps qui n’arrive jamais et que vous finissez par oublier.

J’aurais pu faire ce choix mais comme j’ai été éduquée selon le précepte que « Mieux vaut tard que jamais » je me suis plongée dans les méandres de mes archives numériques pour enfin le faire cet article IU.

Petit retour en arrière donc sur mon séjour à Barcelone.

C’était il y a à peu près deux ans et comme avant chaque voyage j’avais fais un petit tour sur internet pour trouver les bonnes adresses et être sure de ne pas passer à coté de quelque chose :

La sagrada quoi ?

(…)

J’avais donc pondu une liste non exhaustive qui ressemblait plus ou moins à ça :

Sagrada familia

Casa Mila et casa Battlo

Parc Güell

Zara, Mango, Pull & Bear

TAPAS !!!!

( L’ordre des priorités pouvant ne pas être exactement le même )

Nous avions donc parfaitement rempli notre contrat en admirant la casa Batllo de la fenêtre de notre auberge de jeunesse, puis en nous rendant à la Sagrada familia avant d’aller faire un tour – enfin une marche sportive pour être plus exacte – au parc Güell qui, comme ne le dit pas google map, est franchement haut perché (et pour lequel il faut accessoirement faire la queue deux heures pour quinze minutes de visite…)

Le reste du temps nous avons évidemment fait du shopping (à ce prix là ce serait péché de se priver !) et mangé beaucoup de fruits de mer et de tapas-surprises, car oui l’amie avec qui j’étais et moi faisons partie de ces rares personnes a avoir étudié l’allemand au lycée et de ne rien entendre à la langue de Picasso ( dont nous avons, pas rancunières, visité le musée le lendemain !)

Rajoutez la dessus le soleil et la mer et vous avez une destination de rêve pour un week-end !

Vous pouvez reserver vos billets à moindre coût en réservant via Expedia.

Previous Post Next Post

You may also like

1 Comment

  • Reply chachahihi

    très sympa ce coin pour voyager
    j’aime beaucoup
    gros bisous

    25 avril 2017 at 11:37
  • Leave a Reply