JE VIS DANS UN MONDE MANICHEEN

Je ne crois pas en cette théorie qui voudrait que le monde ne soit pas noir ou blanc mais gris. Je suis une vraie manichéenne et pour moi le monde est clairement divisé en deux partie par deux types de personnes.

Celles qui ne sont « pas trop textos » et les autres. 

Dans la première catégorie ont peut ranger toutes ces personnes qui ne répondent jamais aux SMS. Ces personnes qui les voient, les ouvrent mais font le choix de ne pas y répondre. Il y a cinq ans encore ces personnes bénéficiaient d’une certaine remise de peine et pouvaient encore se défendre d’avoir beaucoup de travail, de ne pas avoir eu le temps… mais désormais la technologie est venue au secours de ceux qui attendent. Nous on sait que le message à été ouvert mais ignoré grâce aux deux petites flèches bleues. Cruel.

Et puis il y a les autres (moi, moi et moi) qui sont « trop textos ».

Qui en envoient pour tout et rien du simple « Ça va » (et non « sa va », par pitié !!)  à « Je suis en bas, je suis là dans 30 secondes » (information vraiment capitale…) ou encore « Les chaussures je les prends en noir ou en camel ? » Quand bien même je me fiche pas mal de la réponse vu que je prendrai finalement les deux.

Mais ce n’est pas si simple que ça. Car cette même catégorie des gens « textos » se divise elle-même en plusieurs sous-catégories.

Première catégorie : ceux qui accusent réception.

Ma maman a par exemple, et ce pendant des années, répondu « ok. » à chacun de mes messages ; de ceux l’avertissant que je passerai ce soir pour le dîner, à ceux de trois pages lui racontant mes dernières vacances. Désormais les choses vont mieux, face à mon immense frustration elle dit désormais « ok, ma chérie ». Deux mots qui changent tout.

La catégorie des bavards.

Les bavards, qui, comme leur nom l’indique, aime parler. Vous leur demandez des nouvelles et recevez un SMS en recommandé tellement il est lourd.

Les bavards par saccades.

Ceux la, (moi) tout comme les bavards aime parler seulement il préfère organiser leur réponse en 10 messages plutôt qu’un seul. C’est ce que me faisait remarquer une amie l’autre jour en soupirant.

Voici un extrait de notre conversation :

Elle : « Pariiiiiis« 

Moi : « Verre ?« 

Elle : « 18h ?« 

Moi : « Zinc ?« 

Elle : « Parfait a toute« 

Jusque-là on était bien. Clair net et précis. C’est après que ça s’est gâté.

Moi : « Je descends la poubelle et je pars« 

Encore moi : « Merde« 

Toujours moi : « Je viens d’exploser la poubelle dans le couloir« 

Toujours encore moi : « Ça pu !! « 

Moi-moi-moi : « Je nettoie et j’arrive« 

Re-moi : « Je vais être en retar« 

Toujours re-moi : « Retard*« 

Moi : « Désolée Je tape trop mal je suis en train de courir« 

Encore et encore moi : « Je serai la à 18h05« 

Toujours moi : « Enfin 18h07 plutôt« 

Moi qui parle toute seule : « Je me dépêche« 

 Moi qui ne m’arrête pas : « Je suis au bout de ma vie« 

Moi qui raconte ma vie : « Je crois que je sens la pot de banane en décomposition« 

Moi… : « Peau*« 

Moi qui n’en fini pas : « FML« 

et pour finir : « Je suis là » …

C’est exactement a ça que je ressemblait la conversation. Un échange haché entre moi  et moi-même.

Difficile de prendre plus douloureusement conscience de mon incapacité chronique à synthétiser.

Moi : « Accident de poubelle. J’aurai 5 minutes de retard. Je te raconterai« 

Ça n’aurait pourtant pas été si compliqué …

– Pull Pimkie II Jupe Pull & Bear II Boots Zara II Trench H&M II Sac Lancaster II Lunettes L’Usine à Lunettes –

Credit photo : Beaauuu Paris

SHOP MY STYLE :

Previous Post Next Post

You may also like

2 Comments

  • Reply clotilde

    J’ai adoré lire ton article. Je suis pareille, 1000 textos par jour pour ne rien dire, juste prendre des nouvelles, m’assurer de garder le lien.
    Pas d’appels mais tellement de textos!

    18 mai 2017 at 8:42
  • Reply maman

    Trop drôle!

    18 mai 2017 at 1:37
  • Leave a Reply