ON THE ROAD TO TOULON… et alentours

Le week-end dernier je suis partie dans le sud : j’organisais pour le travail un voyage de presse et comment vous dire… cet événement était devenu mon pire cauchemar. Pendant deux semaines j’y passais mes journées, mes pauses déjeuner, mes soirées et même mes week-ends… J’étais arrivée au stade où j’avais autant envie de partir que de porter des crocs, c’est vous dire ! Je saturais littéralement de toute cette organisation entre coups de fils, mails, démarches administratives et changement de dernière minute. Et mes amis saturaient aussi sympathiquement avec moi vu que quand je ne travaillais pas je ne parlais –pleurais– que de ça et du stress que j’accumulais de façon encore plus indécente que je ne le fais avec les chaussures. Mais je suis quand même partie et… en toute honnête je ne voulais plus rentrer !

– Sandales K-Jacques Saint Tropez – modèle Epicure || Personnalisables en ligne

 

DAY I

Nous sommes arrivées le vendredi à Toulon sous un soleil de plomb après avoir manqué de rater notre avion pour une sombre histoire de terminal et de bagage à enregistrer. Sur place nous logions à l’hôtel Best Western de la Corniche et pendant que les participantes prenaient leur quartier et matait le foot je suis partie à la plage du Mourillon. J’avoue préférer un bain de soleil que regarder des petits gars courir sur le gazon…

 

Colliers Missoma

 

Maillot de bain Ephemera || Sac Hudson Chloé || Lunettes de soleil Marta Celine

 

 

– Hôtel Best Western La Corniche, Toulon –

 

 

L’après-midi etait consacré au shopping dans une des boutiques de la marque dont je gère les réseaux sociaux. Les filles ont remplis des sacs plus gros que des cartons de déménagement !

Le soir nous sommes sorties au jardin, un restaurant de Hyères absolument canon (mais infecté de moustique d’après ma voisine de gauche qui s’est fait dévoré pendant que les bestioles décidaient que, pour une fois, que je ne les intéressaient pas !)

 

– Restaurant Le Jardin, Hyères –

 

– Bateaux Taxi Le Pelican –

 

DAY II

Le lendemain nous sommes parties à Porquerolles. Je nous avais privatisé un bateau taxi pour qu’on soient tranquilles pendant la traversées (parce que je n’aime toujours pas les gens et encore moins les touristes, même si j’en suis une aussi !). Rien que la traversée aurait suffit à faire ma journée. J’adore la mer, le vent dans les cheveux, le soleil et les vagues. La traversée prend une heure mais pour moi c’était presque trop court !

Sur place nous avons récupéré nos vélos et sommes parties à la plus belle plage de l’île, la plage notre dame, qui justifie à elle seule tous les selfies de la terre avec son eau turquoise et ses rochers.

Pendant deux heures les peaux blanches ont pris quelques coups de soleil pendant que je me tâtais à mettre les mains dans l’eau car je déteste « coller la mer ». Je dois être une des seules filles de la terre à me baigner les mains en l’air quand je n’ai pas un accès direct à de l’eau douce après la baignade. Je sais ça craint mais pour une fois j’ai craqué. L’appel de la mer est parfois plus fort que mes petites maniaquerie.

 

 

Maillot de bain Jennyfer || Lunettes de soleil Celine –

 

Le midi nous avons déjeuner à l’autre bout de l’île à la plage d’argent. En silence. Nous étions tellement claquée de soleil que nous n’avons presque pas parlé du repas. Et nous étions 12 filles. Comme quoi… tout est possible !

L’après midi nous nous sommes écroulées pour la sieste toujours sur la plage. À 16h j’ai commencé à me liquéfier de chaleur. À 16h15 j’étais dans l’eau. À 16h30 je me demandais si oui ou non je pouvais nager jusqu’à la bouée sans me faire manger par un requin. À 16h40 je décidais que vu que l’eau est transparente je pouvais voir venir les requins de loin donc que je pouvais aller à la dite-bouée. À 16h45 je me demandais si je devais y aller en brasse-mémé et conserver mon brushing ou opter pour une nage plus académique -reste de mes nombreuses années de natation- plus sportive et agréable en même temps mais y perdre mon lissage de blogueuse. À 16h50 je me souvenais que j’avais encore des muscles dans les bras (oui oui !) et des boucles dans les cheveux. En sortant de l’eau les filles ne m’ont évidemment pas reconnu rapport au fait qu’entre mes cheveux lisses et tirés et ma crinière de lionne y’a quand même un fossé !

À 18h pleines de sables, de boucles et de sel nous avons repris le bateau. La traversée du retour était beaucoup plus mouvementée. Le vent s’était levée et nous avons eu de superbes vagues. J’étais à fond, tout devant à me prendre toute l’écume à la figure avec plaisir vu qu’au stade où j’en étais de « coller la mer » je n’étais plus à ça près !

 

– Restaurant La Plage D’Argent, Porquerolles –

Top Jennyfer || Short Levis 501 Vintage || Baskets Superga –

 

Le soir, après une bonne heure de ravalement de façade nous sommes sorties dîner au Pradeau à Hyeres. Je peux vous dire qu’entre la bandes de filles luisantes et collantes que nous étions en rentrant de l’île et cette autre bandes de nanas pimpées comme jamais que nous étions une heure après notre chauffeur à failli ne pas nous reconnaître !

Le restaurant du Pradeau est situé tout au bout d’une allée piétonne et en bord de mer et sert des assiettes de poissons à tomber par terre !!

– Restaurant Le Pradeau, Hyères –

DAY III

Le matin nous nous sommes toutes retrouvées pour bruncher à l’hôtel dans la salle face à la mer – nous avons vidé le buffet et fait refiouler au moins 3 fois le plat d’œufs brouillés tellement ils étaient bons ! – avant de rentrer chacune de notre coté !

Previous Post Next Post

You may also like

1 Comment

  • Reply deltreylicious

    Les photos sont trop belles !

    12 juillet 2018 at 5:36
  • Leave a Reply