MON LISSAGE BRESILIEN … et autres histoires de cheveux

Ce n’est pas un secret : j’ai un GROS complexe avec mes cheveux. Mais genre vraiment, vraiment gros. Je trouve que j’en ai beaucoup trop pour une seule et même personne et qu’ils sont bien trop épais et bien trop frisés…

Pendant des années j’ai cherché la solution pour apprendre à vivre avec ma crinière que j’ai coupé, coloré, décoloré plus de fois que je ne peux le compter. Pas plus que je ne compte le nombre d’élastiques, de brosses, de peignes et de fer à lisser mort au champ d’honneur. Mais rien n’y fait. Je ne les aime toujours pas au naturel. Et naturels ils le redeviennent après chaque baignade… alors pendant des années je me suis privée de piscine, de plage. J’ai toujours refusé de me tremper au dessus des épaules par peur des moqueries (quand je vous dit que j’ai un GROS complexe !)

Alors au printemps quand j’ai booké mon voyage au Mexique j’avoue que j’ai eu une pensée pour mes cheveux.

( Chacun ses complexes hein !!)

Et au moment ou j’ai eu une pensée pour mes cheveux, l’atelier du 8 a eu une pensée pour moi et m’a proposé de tester leur lissage brésilien : ça ne pouvait pas mieux tomber ( parfois j’ai un peu de chance aussi !)

LE LISSAGE BRÉSILIEN QU’EST-CE QUE C’EST ?

Le lissage brésilien est une technique qui vise à changer la nature des cheveux grâce à des injections de kératine. On appelle cela un lissage mais  en réalité cela permet surtout de détendre les boucles et de gommer l’aspect « mousseux » que les filles au cheveux frisés connaissent ( et détestent !).

L’opération dure entre deux et trois heures ( donc évidemment 3 pour moi !) et comprends plusieurs étapes : shampoing, re-shampoing (pour que le cheveux soit le plus « purs » possible et que la kératine adhère au mieux ), application de la kératine, séchage de la kératine ( attention ça pique les yeux ) puis lissage mèche par mèche.

EN SORTANT DE CHEZ LE COIFFEUR

Je ne reconnais pas mes cheveux. Ils sont plus lisses qu’ils ne l’ont jamais été. Je les sens toujours épais tout en ayant la sensation que j’ai beaucoup moins de volume. Je suis les conseils de la coiffeuse et ne prends pas de shampoing, tout en fuyant l’humidité, les deux jours suivant.

APRES LE PREMIER SHAMPOING

Toujours selon les indications de la coiffeuse je prends un shampoing le 2ème jour. Mouillés mes cheveux restent lisses ( ce qui n’était pas le cas avant le lissage, même mouillés mes cheveux sont frisés !). Une heure après et sans intervention de quelque lisseur que ce soit mes cheveux sont parfait. Ondulés mais pas bouclés. Aucuns petits cheveux rebelles. A choisir je les préfère encore plus comme ça !

EN VOYAGE AU MEXIQUE

Au Mexique c’est compliqué pour moi de prendre soin de mes cheveux qui passent leur vie dans la mer, au soleil, dans le sable. Et compliqué aussi pour moi de les rincer à l’eau douce après chaque baignade – ce qui est normalement conseillé après un lissage – mais malgré cela je n’ai pas besoin d’utiliser mon fer aussi souvent qu’auparavant. Un petit coup le soir sur les mèches autour du visage et c’est tout. Quand je sors de l’eau mes cheveux frisent plus qu’à la maison ( 70% d’humidité dans l’air et l’eau de mer c’est quand même assez agressif !) mais bien moins qu’avant. Je ne me prive d’aucune baignade et ni de prendre des photos « au naturel ».

UN MOIS APRES 

Je suis de retour à Paris. Je peux de nouveau soigner mes cheveux et les hydrater comme il faut. Quand je prends un shampoing mes cheveux ondulent et ne frisent pas. Si je veux les lisser cela ne me prend pas plus d’une demi heure (contre deux heures avant !) et pour un résultat beaucoup plus satisfaisant. Je peux lâcher mes cheveux ( ce que je ne faisais jamais !) et peux sortir sans parapluie : une nouvelle vie.

MON AVIS

Je suis plus que satisfaite du résultat et de la façon dont j’ai été traitée ( comme une princesse en fait ) à l’atelier du 8 !

Retrouvez plus de détails sur leur site ICI

Pour la XX fois de ma vie j’ai donc changé de nature de cheveux, l’occasion de revenir sur 10 ans de métamorphose capillaire : du brun au roux ( mais ça c’était un blond qui avait mal tourné ), du frisés au lisse, de la décoloration, en passant par le tie and die ( et le die tout court quand ça a commencé à repoussé ) ainsi qu’en passage par le rose ( on est jeune qu’une fois !) pour enfin redevenir brune. Jusqu’à la prochaine fois ?

 

Nota bene : toutes ces photos sont issues de mes archives personnelles et sont garanties sans filtre !

Previous Post Next Post

You may also like

Leave a comment

Leave a Reply