L’ATELIER DU 8 [lissage brésilien]

Il y a quelques semaines, pour la deuxième fois de l’année je suis retournée à l’atelier du 8 pour un lissage brésilien. Le précèdent datant du mois d’août et mes cheveux poussant plus vite que des plantes dopées aux OGMs, mes racines avaient commencé à reprendre quelques libertés : bon en gros je recommençais à friser.

Comme je disais donc – bis repetita – mon premier lissage remontait au mois d’août,et aussi futile que cela soit, il avait sauvé mon été : en gros j’ai pu me baigner tranquille du Mexique aux plages de la méditerranée sans stresser pour mon brushing.

Je ne sais pas s’il est nécessaire que je répète encore une fois à quel point j’ai un GROS complexes avec mes cheveux : trop épais, trop nombreux, trop frisés. Au naturel-naturel, c’est-à-dire sans passer par la case « lissage brésilien » mes cheveux sont impossibles à lisser sans l’aide de professionnels et prennent une journée entière à sécher après le shampoing (l’usage du sèche-cheveux n’étant pas envisageable dans mon cas car produisant encore plus de volume que je n’en ai déjà !).

Les filles aux cheveux super-frisés doivent savoir de quoi je parle. Et disons que j’en avais marre de passer autant de temps à essayer de faire quelque chose de ma crinière. La seule solution que j’avais trouvé pour être tranquille était de les plaquer bien serrés sur mon crane, comme un petit rat de l’Opéra. Non pas que j’ai quoi que soit contre les danseuses mais j’avais envie moi aussi comme toutes les filles de pouvoir lâcher un peu mes cheveux, de pouvoir danser sous la pluie (du coup pas forcément comme toutes les filles) et ce sans capuche, ni parapluie et sans risquer de ressembler à un caniche deux minutes après (no offence pour les caniches !)

Ce qui nous amène donc au little miracle qu’est le lissage brésilien. Ce lissage, contrairement au lissage japonais, ne rend pas vos cheveux raides comme des baguettes mais les assouplit considérablement grâce au traitement à la kératine. En gros qu’est-ce que ça change : j’ai toujours autant de cheveux, autant de volume et j’ai toujours des boucles, mais elles sont beaucoup moins serrées qu’avant. Je n’ai plus de petits frisottis disgracieux autour du visage, mes cheveux sont moins mousseux.

Du coup comment ça se passe sur place (compter 3 heures environs) : on commence par un shampoing spécifique (et le massage crânien qui va bien !) qui a pour but d’ouvrir les écailles de vos cheveux, ensuite on applique uniformément la kératine sur vos cheveux, mèches par mèches puis on laisse poser environs une demi-heure. Il faut ensuite sécher le tout (ça pique un peu les yeux…) et lisser les cheveux, micros-mèches par micros-mèches. Ensuite on attend deux jours avant de laver ses cheveux ou les attacher et tadaaaam vous avez une chevelure de déesse !

Résultat : j’ai des cheveux en meilleur santé et la possibilité de les détacher autant que je le veux, comme j’en rêvais quand j’étais petite et que je cachais mon volume dans des nattes plus serrés que la foule sur la ligne 13 en heures de pointe.

Nb : au niveau de l’entretien, pour que les bénéfices du lissage soit optimaux il est conseillé d’utiliser des shampoings sans chlorure de sodium.

Retrouvez les différents salons Atelier du 8 par ICI ( je ne laisserai plus personne toucher à mes cheveux qu’eux ! Les équipes sont vraiment adorables et c’est open quality street sur place !)

Previous Post Next Post

You may also like

Leave a comment

Leave a Reply