ON THE ROAD TO : CALVI

A l’heure où j’écris je suis dans l’avion qui me ramène à Paris et que j’ai accessoirement presque manqué. Pas parce que j’étais en retard, oh non ! – je ne suis jamais en retard en plus – mais parce que je me suis posée 30 minutes dans la mauvaise salle d’embarquement. Une demi-heure pour réaliser qu’il était peut-être curieux que je sois la seule personne du vol à 5 minutes de la fermeture des portes…

Ceci étant je peux passer une heure de plus à raconter mes histoires de transport toujours plus palpitantes les unes que les autres, ou je peux direct passer à la case « résumé des vacances ».

Vacances que j’ai donc passé à Calvi avec deux de mes cousines et une de mes meilleures amies. La dream team de choc. Ensemble nous avons écumés tous les coins de la région. Le port et ses bars (beaucoup) mais pas que ! (Ma maman me lit…)

DANS LES ENVIRONS DE CALVI :

La pointe de Spano : entre Calvi et Lumio, spot parfait pour un pic-nic et se baigner, mais peut-être un peu plus en été même si personnellement le côté « mois de février » ne m’a pas particulièrement freiné.

Sweat Ganni || Jupe Stradivarius || Baskets Superga || Sac Chloé

Notre Dame de la Serra : une petite chapelle perdue dans la pampa avec une vue imprenable sur la baie de Calvi.

Zilia et Monte Grosso : deux villages sur les hauteurs aussi jolis que petits pour vous donner une idée !

Marinière Comme des Garçons || Boucles d’oreilles Waekura

L’île Rousse : qui, comme son nom ne l’indique pas, n’est pas une île mais une petite ville de bord de mer, réputée pour ses boutiques et sa petite sirène. Enfin ça c’est que j’ai découvert sur internet, et évidemment comme tout ce qui touche à la mer je me suis enflammée comme un enfant de 5 ans, j’ai tanné les copines pour se faire 3 fois le tour de la ballade du bord de mer afin de trouver la petite statue verte sur son rocher. Mais je vous rassure le reste vaut le coup aussi !

Body Jennyfer || Jean Farleigh Asos || Foulard Hermes

Occi. C’est un petit village en ruine un peu au-dessus de Lumio (qui est lui-même un petit village, mais pas en ruine lui, au-dessus de Calvi, pour le point géographie). Pour trouver le chemin d’accès c’est un peu coton, le genre de chemin que seuls ceux qui savent-savent et que du coup comme on ne savaient pas on s’est évidemment perdues. Mais ça fait partie du kiff en vacances les routes qui tournent dans tous les sens, et un peu moins les maux estomacs qui vont avec, mais ça c’est un autre problème. Donc passé les nausées et les problèmes de GPS il faut compter 20 minutes environs de marche (ça monte mais c’est easy) avant d’arriver à Occi donc. Très instagramable Occi.

A CALVI :

La citadelle. Elle est en ce moment un peu en travaux mais pour le moment les échafaudages sont regroupés à l’entrée et devraient disparaître avant l’été. Pensez à jeter un coup d’œil (ou plus si affinités !) à l’église saint Jean-Baptiste qui est superbe !

Le port. Pour faire ce que l’on fait sur tous les ports de la terre : boire (ou manger) en regardant la mer ! A noter que pour les prix on est sur la même gamme que ce qu’on peut trouver à Paris ou dans toutes les autres villes balnéaires. (En corse seuls les saucissons et les cigarettes sont moins chers !)

La plage : ici, j’imagine qu’il n’est pas nécessaire de décrire plus que de raisons ce que l’on peut faire à la plage ! (se baigner, lire, retrouver toutes les tâches de rousseurs qui avaient pris leur congés hivernaux, faire des pâtés – y’a pas d’age pour aimer les châteaux…)

Maillot de bain Livy Studio

Faire un tour en scooter / train:

Pour les scooters c’est un peu compliqué hors saison (la preuve nous n’avons jamais réussi malgré nos nombreux coups de fil à toutes les boutiques de location de la région…), pour le trinichellu c’est plus simple car il passe tous les jours dans la « petite » (très petite) gare de Calvi. (Il ne passe que ça en fait…)

Pull Rails || Jean H&M || Sac Hudson Chloé

La croix des autrichiens. Bon alors là ce n’est pas le même délire que pour Occi. Surtout si comme moi vous la faites la nuit (hashtag pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué) un soir de vent et que vous avez le sens de l’orientation d’une mouche qui se cogne 50 fois à la fenêtre avant de capter qu’elle est dans une impasse. Prévoir donc la carte, la lampe de poche et l’ami qui a le sens de l’orientation si vous, vous ne l’avez pas. Et des chaussures pas instagramable aussi. Comptez environs 1 heures 30 (ou deux parce que quand même on a marché très vite !) pour la montée, et re-pour la descente.

Previous Post Next Post

You may also like

1 Comment

  • Reply Margail 1 mars 2019 at 8:12
  • Leave a Reply