ON THE ROAD (TRIP) TO : L’ITALIE #1 (Nice, Riomaggiore, Sienne, Monte Cassino)

Cet été, pour mes dernières vacances avant la reprise du travail (et de la fameuse première année en CDI où l’on cumule des tas de congés qu’on ne peut pas poser…) j’ai pris la route de l’Italie ; l’ouest de l’Italie pour essayer d’être un peu plus exacte.

Je suis partie de Marseille en voiture, enfin, je, non, nous, le Doux et moi sommes partis en voiture, car moi toute seule même avec une voiture de compet’ je ne risque pas d’aller très loin… rapport à ce petit papier rose qui manque à vie.

Départ donc de Marseille, avec une voiture que vous penserez à faire réviser (sinon j’ai une super adresse de garagiste-efficace-et-pas-cher-testé-et-approuvé à Salerne…) en direction de Nice pour notre premier stop.

JOUR 1

NICE

Nous logions a la villa Furtada, aka la villa des officiers qui est un super plan – ultra bien située sur la promenade des anglais, avec un jardin de fou pour prendre son café au frais le matin – mais qui n’est accessible que si, comme son nom l’indique, vous êtes accompagné d’un officier.

Nous avons diné dans un super petit restau qui faisait des tas de spécialités locales dans des plats qui faisaient trois ma taille – on a pas fini – et servait des supers cocktails : on les a fini !

Le Lou Kalu – 10 Rue Saint-François de Paule, Nice

Pour les cocktails, la terrasse du El Merkato vaut aussi franchement le coup (si j’en crois le cher et tendre, car le soir où nous y étions il était bondé, preuve de son succès !)

El Merkato – 12 Rue Saint-François de Paule, Nice

« Après nous être baladés dans à peu prêt toutes les petites rues du vieux Nice nous avons atterris au Negresco (bon en vrai l’Homme a proposé de me montrer l’intérieur « parce que c’est un morceau d’histoire et que c’est canon » et moi j’ai proposé qu’on s’imprègne un peu plus des lieux en, par exemple, nous imprégnant des cocktails au champagne maison !)

Cocktails à tomber par terre d’ailleurs : vous savez ce genre de trucs qu’on entend dans les émissions culinaires sans vraiment comprendre de quoi il s’agit, cette « amertume en premier, puis une note sucrée qui fini par un arrière gout acide et doux en même temps » : bah là c’était ça.

Le Negresco – 37 promenade des anglais, Nice

JOUR 2

LES CINQUE TERRE

Le lendemain nous avons pris la route pour Sienne en s’arrêtant pour déjeuner a Riomagiorre, un des villages des Cinque Terre. Nous n’avons eu aucun mal à nous garer juste avant les barrières qui ferment l’accès au village pour les voitures, avec une pointe de compassion pour toutes les personnes qui avaient laissé leur voiture 3 kilomètres (et autant en kilo de sueur) plus haut. Mais nous étions fin aout, peut être est-ce vraiment bondé le reste de l’été.

Pour y aller nous sommes passés par la Spezia qui est une ville sans aucun charme (contrairement à ce que google images cherchera a vous faire croire…). Cependant cela peut être un bon pied a terre pour visiter les Cinque Terre à moindre frais. Vous économiserez sur l’hôtel mais pas sur les 45 minutes de route nécessaire pour vous rendre sur le côte. Tout est question de choix.

JOUR 3

SIENNE – SIENA

Nous sommes arrivés à Sienne le soir : notez qu’il vaut mieux garer votre voiture en bas de la vieille ville et emprunter les escalators pour se rendre dans le centre. Vous pouvez aussi tenter de vous garer dans le centre mais celui-ci est majoritairement piéton et vous pourriez risquez la contravention (mais pas la fourrière : les rues sont trop étroites. A vous de voir si le jeu en vaut la chandelle !! : nous on a jamais compris où on était censé payer…)

Pour le logement nous avions pris un petit hôtel dans la vieille ville à deux pas de la piazza del campo avec vue sur le palazzo Pubblico. Niveau déco on était pas sur du super-mega-instagramable mais c’était propre et confort : que demander de plus !?

QUE VISITER A SIENNE ?

Pour ma part j’ai eu un énorme coup de cœur pour la ville. Les pierres rouges, l’absence de voiture dans l’enceinte des murs, les églises, les petites rues sinueuses et l’absence de pollution visuelle de type « devantures de magasins clinquantes » et publicités ou tags sur les murs. En fait on se sent un peu comme au Puy-du-fou (pour ceux qui connaissent et pour vous donner une idée !). Je serai assez tenté de dire qu’avant de visiter quelques musées que ce soit il vaut mieux se perdre un peu dans la ville.

Vous pouvez ensuite visiter le Duomo. Notez que la visite des églises italienne coûte parfois chère … (18 euros pour celle de Florence) et qu’il vaut parfois mieux le coup d’assister à la messe puis de faire sa visite car pour les fidèles : c’est gratuit. Les filles n’oubliez pas de vous couvrir VRAIMENT les épaules sans quoi vous ne pourrez pas entrer.

Le sanctuaire Sainte Catherine de Sienne vaut aussi le détour et pour le visiter cette fois-ci, pas besoin d’aligner la monnaie

OU MANGER ?

Pour les déjeuners et diners nous nous sommes toujours posés sur la place del Campo, histoire de profiter de la vue et du soleil mais il y a plein de restau typiques adorables dans les ruelles. Pensez à commander les vins locaux au pichet, ils reviennent moins cher qu’à la bouteille et ça fait marcher le commerce local (oui je suis une fille comme ça !!)

A deux pas de la place del Campo vous pourrez trouver un magasin de spécialité locales où je vous conseille d’acheter leur sauce à la truffe, spécialité de la région, dont nous avons aspergé toutes les burratas que nous avons mangé pendant nos vacances. Un bonheeeeeeuuuuuuur !!

Nino & Friends – Via dei Pellegrini, 20, Siena

JOUR 4

MONT CASSIN – MONTE CASSINO

Après Sienne, avant de nous rendre sur la cote Amalfitaine nous avons passé 24 heures en plein cœur du Latium. Nous logions à la villa Il Maniero qui est un hôtel avec des airs de maison d’hôte. La villa est complètement folle, une ruine intégralement rénovée par le père du propriétaire ; si j’ai bien compris ce qu’il m’a dit ! Je ne vous parle même pas de la piscine… bon allez si je vous en parle ! En plein milieu de l’immense jardin vous pourrez profiter d’une piscine de rêve, d’un tas de transat et d’une vue de fou. Le coin parfait pour se poser pour un diner aux chandelles (à la bougie anti-moustiques parfumée à la citronnelle pour notre part car je verse peu dans le romantisme classique et n’aime qu’à moitié me faire piquer !)

Villa Il Maniero – Via Santa Scolastica, 2/c, 03043 Cassino

Le lendemain nous sommes allés visiter l’abbaye de Monte Cassino qui est gratuite si mes souvenirs sont bons (mais pas le parking, comptez 3 euros). Une merveille d’architecture avec une vue imprenable sur la région. Et alors l’église …!! Une beauté avec ses ornements en marbre multicolore ! Un stop qui valait le détour !

Sur le chemin de Salerne, – notre pied à terre pour visiter la côte Amalfitaine – nous nous sommes arrêté a Caserte qui est une ville moche dotée d’un superbe château… à ce qu’il paraît. Car nous n’en avons vu que la façade pour cause de « le mardi, c’est fermé ». FAIL

Suite du séjour (Côte Amalfitaine & Florence ) à venir…

Previous Post Next Post

You may also like

Leave a comment

Leave a Reply