ON THE ROAD TO : ROME

Throwback to (comme on dit sur instagram) un week-end à Rome, le mois dernier, sous une météo exceptionnellement dégeul…dégoûtante, dégoûtante c’est le mot : ce qui heureusement ne m’a pas empêché de découvrir la ville.

QUE FAIRE A ROME ?

Visiter des églises :

La ville en compte plus de 900 donc autant dire qu’il y en a pour tous les goûts et de toutes les couleurs … (même si le diocèse n’en reconnaît QUE 421 : ça reste suffisant pour ne pas vous ennuyer du week-end !)

Se rendre au Vatican :

Impossible de se rendre à Rome sans prendre le temps de visiter le Vatican. L’idéal est de vous y rendre tôt le matin pour profiter de la golden hour sur la place saint Pierre – magnifique !! – et arriver avant les cas de touristes !

Visitez ensuite LA plus grande basilique au monde, Saint Pierre de Rome : au sol vous pouvez voir des marques indiquant la taille des autres cathédrales dans le monde qui vous donneront un bon comparatif (autant vous dire que Notre Dame de Paris ne fait pas bien grande face à sa concurrente romaine!!). La basilique est immense… il faut bien compter une heure pour en faire le tour si vous ne voulez rater ni le tombeau de Saint Pierre (dans une des toutes petites chapelles de la crypte !) ou encore celui de Saint Jean Paul II ou la célèbre et magnifique statue de la Pieta par Michel-Ange.

Attention à ne pas confondre la basilique Saint Pierre de Rome avec la chapelle Sixtine qui se trouve aussi au Vatican mais n’est accessible qu’en passant par le musée du Vatican (ET sa caisse ET son heure de queue…)

Autre passage obligé au Vatican : la poste Vaticane qui vend plus de timbres à l’effigie des papes que vous n’en avez vu de votre vie! Pensez à poster vos lettres directement à la poste sur place et non pas dans les boîtes aux lettres romaines si vous voulez le sacro-saint (c’est le cas de le dire !) tampon local : les timbres oblitérés du Vatican sont de ceux qui ont le plus de valeurs !

Visiter les catacombes :

J’ai eu la chance de visiter les catacombes de Priscillia, une des plus grandes de Rome (même si la partie accessible à la visite n’est pas immense) dans laquelle on peut observer des peintures chrétiennes du IIIe siècle. Un incontournable de la vie de Rome, le genre d’endroit chargée d’histoire qui vous met des frissons dans le dos (mais bon je suis hypersensible ET il y fait plutôt froid…)

Découvrir les ruines romaines :

Le Colisée en particulier (même s’il est entouré de travaux actuellement qui empêchent d’avoir une vue d’ensemble dessus !!) et le forum valent complètement le détour !! Et contrairement aux musées de poteries cassés qui ne transportent pas mon cœur pourtant féru d’histoire, j’ai vraiment un truc avec les ruines, alors je tenais vraiment a passer du temps dans cette partie de Rome (assez excentrée du centre !).

La fontaine de Trévi :

Pour être honnête je l’écris dans les incontournables de Rome mais je ne le pense qu’à moitié. La fontaine en elle même est superbe, surtout depuis qu’elle a été rénovée. Non vraiment niveau architecturale on est au top mais finalement je trouve que le monument est presque victime de son succès. En tout cas quand nous nous y sommes rendus il nous a déjà fallu 15 bonne minute de marche serrés dans une foule compact, pour ensuite ENCORE attendre 10 minutes avant de pouvoir voir la fontaine de mes yeux et non pas seulement à travers l’écran du portable des centaines de touristes attroupés là. Quant à se rapprocher du bord pour jeter la fameuse pièce qui permet de faire un vœux il n’en a même pas été question tant était nombreux les groupes et les couples en train de se prendre en selfie. C’était beau mais très loin de l’image que l’on se fait du charme de la dolce vita.

Prendre un verre place Navone :

La place est superbe, colorée, fleurie… c’est l’endroit typique ou aller se poser pour un déjeuner en amoureux (ou avec qui vous voulez en fait, même des inconnus si ça vous fait rêver !) avant d’aller visiter l’église Sainte Agnès qui se trouve sur la place (Cf. mon premier point !!)

Nb : en Italie commander le « vino de la casa« , servi à la carafe est toujours financièrement plus intéressant que de choisir une bouteille à la carte tout en dégustant des vins régionaux et dont j’ai rarement été déçue.

Monter au capitole :

Pour la vue sur Rome et pour le capitole en tant que tel. That’s it. Juste derrière se trouve un parc peu fréquenté et idéal pour un pic-nic.

Se perdre…

… comme dans toutes les autres villes je pense qu’on ne sent et ne découvre jamais autant un endroit qu’en s’y perdant, en tournant dans la petite ruelle par là plutôt que vers la grande place là-bas. Prendre un bon verre sur une jolie petite place est assez efficace aussi ! Mais globalement je ne saurais que trop conseiller de sortir des grands chemins et des parcours tout fait par les guides.

A vous la dolce vita !

– Bob Barts Amsterdam II Manteau Vintage –
– Veste Sunoco II Pantalon Bershka II Boots &Other Stories II Sac Chloé –
Previous Post Next Post

You may also like

Leave a comment

Leave a Reply