COMMENT DÉCORER QUAND TOUT EST A FAIRE [ work in progress : la chambre ]

Comme vous l’avez peut-être compris sur instagram – ou pas d’ailleurs au vu du nombre de question que je reçois pour me poser cette question qui semble intriguer tout le monde « mais tu habites où en fait ?? » – j’habite cette année entre Paris et Marseille. Paris pour le travail le semaine, Marseille pour retrouver l’homme le week-end. Deux villes – que tout oppose – et deux appartements pas moins différents… car quand je quitte mon studio parisien c’est pour retrouver un grand appartement marseillais où toute la déco est encore plus ou moins (plutôt plus que moins d’ailleurs !!) à faire. Beaucoup de travail en perspective mais c’est l’un des projets les plus cool que j’ai sur le feu en ce moment : décorer l’appartement que l’homme et moi partagerons après le mariage.

J’ai la chance d’avoir rencontré un homme merveilleux (il lit mon blog donc je fais attention à ce que je dis !!) qui en plus d’être merveilleux – donc – aime la décoration autant que moi. Evidemment si nous aimions les mêmes choses tout serait trop facile. J’aime les années 20, l’art déco et le design suédois des années 50. Il aime le baroque et les meubles plus travaillés et donc moins minimalistes du XVIIIème siècle. Le challenge est donc de trouver des compromis pour faire de l’ensemble quelque chose d’harmonieux dans lequel nous serons ensuite tous les deux heureux. Revue des lieux…

PREMIERE ETAPE : LES PLANS

L’appartement que nous avons trouvé est grand, plutôt lumineux et a des murs droits, ce qui à Marseille est plutôt chose rare dans de l’ancien, des tomettes au sol – en bon état– une belle hauteur sous plafond et tout le charme de l’ancien : cheminée en marbre et moulures au plafond. Niveau matière première nous ne manquions de rien. Mais avant de nous lancer dans des achats compulsifs de petites décoration j’ai dressé les plans de chaque pièce et de ce que nous souhaitions y mettre.

Dresser les plans. C’est une bonne façon de prendre conscience de l’espace, du rendu de ce que l’on imagine et aussi de ne pas s’éparpiller quand vient le moment de mettre la main au porte-monnaie. Cela aide aussi à se projeter, à se rendre compte que telle idée que l’on peut avoir n’est pas réalisable et que tel meuble et tel meuble ne vont pas aussi bien ensemble qu’on aurait pu l’imaginer. Il n’est pas nécessaire d’être architecte pour réaliser cette étape.

  1. Commencer à vous faire une idée de ce que vous aimez sur pinterest.
  2. Identifier des meubles qui vous plaisent et les meubles que vous avez déjà.
  3. Amusez vous avec l’option détourage sur Pinterest (pas besoin d’être un génie de l’informatique non plus donc.)
  4. Projetez vous.
Ici les plans de la chambre faits à partir de ce que nous avons déjà et de ce que nous souhaiterions ajouter et acheter.

DEUXIEME ETAPE : PRIORISER

Dans un espace dans lequel tout est à faire on peut être tenter de tout vouloir faire très vite, d’aller chez Ikea, de tout acheter du lit au petits vases sur la cheminée : tout pourvu que ça aille vite. C’est une erreur à ne pas faire quand on souhaite aménager un appartement. Il faut accepter de prendre son temps.

  1. Lister les essentiels dont vous avez besoin, et le budget que vous pouvez y consacrer. Un canapé est par exemple une priorité dans un salon, les 3 fauteuils qui iront autour ou le lustre au plafond le sont un peu moins.
  2. Faites une liste des objets que vous souhaitez trouver et faites vous une alerte sur Selency – le site de meubles de seconde main – ou le bon coin.
  3. Avancez étape par étape : un jour la décoration du coin « cheminée », demain la table de nuit de votre chambre etc.

LA QUESTION D’IKEA

Qu’on se le dise : meubler un appartement a un coût, et un sacré coût même. Et si je suis une adepte de la seconde main, des beaux meubles et des belles matières je dois reconnaitre qu’il ne faut pas non plus laisser le géant suédois dans un coin. MAIS comme beaucoup de bonnes choses, Ikea se consomme avec modération.

Alors, qu’est ce qu’on achète chez Ikea ?

Règle numéro 1 : ne jamais se rendre chez Ikea sans avoir préalablement lister ses besoins. Car une bonne affaire à 5€ dont on n’a en fait aucune utilité n’est pas une bonne affaire : c’est 5€ de perdu.

  1. On achète les objets indispensables du quotidien. Ceux dont on a besoin là-tout-de-suite-maintenant et qui n’ont pas vocation à faire partie de la décoration : un balai pour les toilettes, des oreillers, des couverts, des serviettes de bain, une poubelle, des bacs de rangements. Tous ces achats indispensables mais qui ne nous font pas rêver la nuit.
  2. On achète ceux qu’on pensait trouver ailleurs mais que finalement-la-version-ikea-n’est-pas-si-mal : des draps de lit, des torchons, un peu de vaisselle…
  3. Des meubles de rangement pratiques-mais-pas-très-chics pour la cuisine, la salle de bain…

TROISIEME ETAPE : PAS A PAS

C’est frustrant un appartement tout vide, avec juste des meubles posés là et aucune décoration. Et c’est encore plus frustrant s’il faut attendre que la table basse qui ne-sera-livrée-que-dans-3-mois-arrive pour décorer un peu son salon. Alors pour donner de la vie à un appartement pas vraiment terminé on avance coin-par-coin.

Dans le cas de notre appartement il manque encore beaucoup de chose : des fauteuils dans le salon, des lustres, un bureau dans la chambre, un autre fauteuil, un secrétaire, une bibliothèque… résultat l’appartement est du genre super minimaliste. Alors pour remplir l’espace et donner un peu de vie à l’ensemble j’ai décoré quelques coin : l’espace sur la cheminée, la table de chevet dans la chambre principale… avec des choses simples mais qui donne un aspect plus vivants à ses grandes pièces à moitié vide.

La table de nuit est un ancien meuble de l’homme que je n’aimais pas vraiment mais qu’il souhaitait conserver. Il donc eu l’idée de le repeindre pour lui donner un coup de jeune. Résultat je l’adore et je ne veux plus du tout m’en séparer. Il a fait faire la peinture sur mesure à partir d’une teinte du pantone sur laquelle nous nous étions mis d’accord. Nous souhaitions quelque chose d’assez « punchy » pour apporter de la joie dans la pièce.

Tous les petits vases viennent de chez Emmaüs et n’ont pas coûtés plus de 2€ pièce. Je les ai choisis tous différents mais dans une même harmonie de teintes pastel.

Le petit vase de Toby « Toby Jug » provient de chez un antiquaire de Notting Hill. Je l’ai tout de suite imaginé pour accompagner la composition de vases de la chambre et apporter un coté un peu atypique à l’ensemble. Je déteste les décorations trop lisses, qui semblent tout droites sorties de catalogue de décoration, j’aime que ma décoration est de la personnalité, qu’elle soit unique.

CE QUI DONNE DE LA VIE

  1. Des fleurs, qu’elles soient fraiches ou séchées. Attention, les fleurs séchées coutent très chères chez les fleuristes alors qu’elles sont gratuites dans la nature. (tant que vous ne confondez pas « rond point du village » avec « nature » n’est ce pas !)
  2. Des petits objets de décoration tels que des vases ou des bougies. On évite les accumulations de breloques qui prennent la poussière si on est pas adepte du ménage !
  3. Des coussins imprimés.
  4. Un mur de cadres.
Depuis des années je rêvais de coussin Missoni, rêve qui a pris réalité entre les doigts de fée de mon amie et future témoin Raphaelle ! J’adore ces imprimés bariolés et ces couleurs flash qui donnent de la modernité à cette chambre pour le moment encore un peu monacale.

COMMENT REUSSIR SON MUR DE CADRES ?

Une fois que les cadres sont au mur, les clous en place… c’est compliqué de tout refaire si vous vous êtes trompés. Alors pour le mur de cadre comme pour la déco : faites des plans. Prenez en photo vos différents cadres et imprimez ces photos puis faites votre construction. Evidemment cela marche aussi sur l’ordinateur.

Pour ce mur de cadres je voulais de la couleur, beaucoup de couleurs ! C’est pour ça que j’ai craqué pour l’affiche centrale qui ne représente rien mais que j’adore ! Pour le reste j’ai joué sur le thème des baleines en gardant en tête les autres cadres, toujours à Paris, qui, d’ici quelques mois rejoindront l’ensemble (des requins, beaucoup de requins).

Pour faire mon choix j’ai fais des montages sur ordinateur ce qui m’a permis d’éliminer les affiches qui faisaient « taches » et de sélectionner les bonnes tailles pour un ensemble géométrique. [ Objectivement cela m’a pris des heures !! ] 

Toutes les affiches et cadres viennent du site Desenio. Petit conseil si vous voulez passer commande sur le site : n’hésitez pas à regarder toutes les pages – oui je sais il y en a des centaines -, vous pouvez trier par couleurs si la tâche vous semble trop longue, cela vous permettra de découvrir des affiches qui changent de celles que l’on voit par tout (comme par exemple des palmiers en noir et blanc…). Une petite recherche sur les réseaux vous permettra de profiter de codes promo qui circulent très régulièrement.
J’ai souhaité la grande chambre très fleurie, cependant comme je n’ai pas la main verte j’ai fais le choix de ne prendre que des fleurs séchées qui s’assortissent très bien les unes avec les autres du fait de leur couleurs passées.

Quand vous vous baladez dans la nature gardez l’oeil ouvert : des pampas, de la lavande, des monnaies du pape font de très jolis décoration à moindre coût.
En plus des cadres très coloré nous avons choisi ce vase en papier de chez Fleux (marque Octaevo). J’avais craqué dessus en boutique. De décorer la chambre tout en couleur rend très facile l’assortiment des éléments entre eux car chaque couleur se retrouve quelque part. Les fleurs séchées viennent apporter un peu de douceur à l’ensemble.

L’IMPORTANCE DU LIT

Au delà du choix de la literie qui a son importance – un bon lit c’est une bonne nuit – le choix des draps est lui aussi primordiale dans une chambre. Un lit c’est quand même ce qui différencie une chambre d’un salon. Et en général on ne voit que lui. Alors ne négligez pas le choix de vos draps, oreillers, coussins.

Ici nous avons choisi de tout dépareiller mais dans des teintes qui se répondent de pastels et de matière naturelles. Les coussins Missoni réveille l’ensemble et donne une touche plus luxe à des parures made in Ikea ou la Redoute. Même s’il est possible que ces derniers transitent prochainement dans le salon auquel je consacrerai un prochain article [ step by step, j’applique mes propres conseils. ] 


CE QU’IL MANQUE

  1. Une suspension pale bleu ciel Georges
  2. Un tapis (mon tapis berbère qui pour le moment habite à paris) à coté du lit
  3. Un beau bureau suédois des années 50 (à chiner sur Selency)
  4. Une chaise Breuer B32 pour aller avec mon bureau
  5. Une commode rétro dans le même style que le bureau (design suédois vintage donc !)
  6. Un fauteuil dans une jolie couleur pastel
  7. Quelques étagères
  8. Quelques cadres au mur

STAY TUNED …

Previous Post Next Post

You may also like

Leave a comment

Leave a Reply