PARIS FASHION WEEK AW20

J’avais prévu de reprendre l’écriture de mes « review » de fashion week lors de la petite dernière à Copenhague, mais sans surprise je me suis laissée déborder par tout un tas d’autre chose : genre gérer deux emplois, ma relation et l’organisation de mon mariage tout en essayant de conserver une vie sociale en ayant un pied à Paris et l’autre à Marseille. Bref. Je me suis laissée déborder. Mais on ne m’y reprendra pas cette fois.

Pour plus de facilité (pour moi) je mettrais ce post à jour au fur et à mesure de la semaine et vous aurez le choix (Dieu qu’elle est gentille !) entre suivre en temps réel ou attendre la fin des festivités !

DIOR :

Encore une fois le défilé était placé sous le signe du féminisme avec une mise en scène très sobre faites de mot en lettres lumineuses tels que « consent » ou encore « women raise the upraising ».

Concernant les looks… du noir, beaucoup de noir (trop de noir ??), des carreaux issus des archives de la marque que l’on retrouve déjà depuis quelques saisons et de la résille – sur les chaussettes essentiellement !

Ca sent les années 70, l’écolière qui sort de cours, Woodstock et la femme forte.

Ce qu’on retient :

Les associations de différent carreaux, les grosses bottes fourrées ultra belles, élégantes ET confortables, les manteaux à franges et les jeux de transparence.

On oublie :

La cravate pour femme, décidément trop connotée année 2000, Tatu et compagnie.

On adopte dès maintenant :

Le foulard noué à la pirate sur la tête de la quasi totalité des mannequins du défilé. Inutile d’attendre l’hiver prochain pour adopter ce geste qui ne fait pas de mal au porte-feuille.

**********

SAINT LAURENT

Saint Laurent : sans surprise toutes les silhouette du défilé semblent plus adaptées à une sortie en boite de nuit – quoique le pantalon en vinyle n’est pas forcément des plus confortables pour danser toute la nuit – qu’une journée au bureau. Mais une boite où l’on n’écouterait que des tubes des années 80 et qui serait située quelque part entre Auteuil-Neuilly et Passy.

Les épaules sont larges, les couleurs franches, les pantalons en vinyle collent à la peau et les cols lavalières calment à peine l’over-sexyness des silhouette.

Ce qu’on retient :

Les associations de couleurs qui font plaisir aux yeux : rouge et lila, bleu et violet, came et bleu, ou encore le mélange de l’imprimé léopard calmé par une veste de dame à carreaux… qu’on a bien fait de s’offrir une vesteblazer un peu large – si elle est vintage c’est encore mieux – cette année, à ressortir l’an prochain et qu’on (je) n’aurai pas du jeter mon legging en plastique.

On n’oublie (pas) de mettre un tee-shirt ou au moins un top au dessus de sa lingerie pour aller travailler !

On adopte dès maintenant :

Le large collier en maille à porter avec tout, et n’importe quoi (l’aire des petites chaines en accumulations semblent doucement mais surement s’essouffler !)

**********

CHLOE

Vous connaissez mon amour pour cette marque, j’aime les silhouettes toujours très romantiques et un peu bohèmes, le fait que les looks soient toujours bien pensés mais pas trop guindés et pensés pour une vraie fille dans la vraie vie. Cette année encore pas de déception face à la nouvelle collection.

A noter : chez Chloé comme chez Isabel Marant (à voir quelques lignes en dessous) on observe des petites fleurs, et chez Chloé comme chez Dior, on retrouve des petits carreaux. Car oui, à chaque saison son carreaux, et à priori on peut dire bye-bye au pied de poule et bonjour aux carreaux de blouse d’écolier.

Ce qu’on retient :

l’inspiration folk et un peu seventies qu’on adore (enfin moi en tout cas j’adore !!), qu’il faut tout ceinturé à la taille, et large la ceinture, que le motif jacquard n’est pas mort.

On adopte dès maintenant :

Les boots de baroudeur sous une robe fluide à fleurs. Parfait pour la mis saison et fouler le béton.

*********

ISABEL MARANT

Ah Isabel Marant, la créatrice préférée des parisiennes et de toutes celles qui veulent leur ressembler !! Défilés après défilés je ne suis jamais déçue ; l’esprit de la maison est toujours là avec son esprit bohème, ces look prêt-à-porter-portables et ses volumes toujours super flatteur et féminins.

Ce qu’on retient :

Que si on n’a pas encore craqué pour la tendance pendant slouchy – larges aux cuisses et resserrés en bas – rentré dans des bottes souples cet hiver, il sera toujours tant de se rattraper la saison prochaine.

Les vestes à fines fleurs façon tapisseries qui arrivent à ne faire ni vieillot ni fi-fille.

Et puis tout en fait.

On adopte dès maintenant :

Le pantalon fuseau vu sur plusieurs look du show, parce qu’on ne le voit pas encore partout alors que c’est quand même super élégant.

Les épaules XXL, si ce n’est pas encore fait (il semblerait qu’on soit sur une belle tendance de fond !)

Le total look beige, parfait en été sur une peau un peu bronzée.

Previous Post Next Post

You may also like

Leave a comment

Leave a Reply