« Non ne prenez pas de photos je ne suis pas photogénique ». A quelques mots près c’est la phrase que j’entends le plus souvent de la part de mes amies quand je sors mon appareil photo. Comme si le monde se divisait de manière totalement manichéenne entre les personnes qui ont réussis : qui sont photogéniques, et les autres, qui auront toujours les yeux fermés, rouges, la bouche pleine ou une drôle de grimace.

« Non mais toi ça te gêne pas parce que tu es photogénique ». Ah bon ? Parce que tu veux faire un tour dans la corbeille de mon ordi ? Je vais t’en montrer moi des yeux qui disent merde à l’autre, des rictus, des bouches de travers…. En veux-tu en voilà même ! Seulement tu te doutes que ce n’est pas exactement sur ces images que se portent mon choix quand je décide des photos qui atterriront sur le blog ou sur les réseaux sociaux. Et donc pas sur ces images que tu te feras ton opinion de mon rendu sur papier glacé.

En fait je pense que la photogénie c’est une simple acceptation : tu veux prendre une photo ? Ok : je te sors mon joli sourire et mon bon profil pendant 5 minutes et je retournerai ensuite à ma conversation et aux petits toasts plein de persil qui se coince dans les dents.

Si je refuse, de toute façon tu la prendras quand même cette photo, et encore une fois, face à l’image que tu refuseras de supprimer je pleurerai devant ma sale tête en soirée, mon mauvais teint ou le fait que je ne ressemble à rien à côté de la copine qui a l’air de poser pour un magazine.

Avec le temps, a hauteur d’un shooting par semaine en moyenne de parfois plusieurs heures il faut dire que j’ai appris à me familiarisé avec l’objectif mais aussi avec mon image. Je sais que de profil d’un côté, ça va, de l’autre on voit mes racines et j’aime moins. Je sais que quand je montre les dents je ressemble au lapin de ma sœur et que bon ce n’est pas très sexy. Mais je sais aussi que, si je relève la tête j’ai l’air plus grand et qu’un slim bien taillé rend toujours plus mince que celui choisi dans la mauvaise taille.

Des mini-astuces qui me font affirmer que la photogénie est une histoire de bonne volonté.

En ce qui concerne ces photos, nous avons décidé avec Albane de faire quelque chose d’un peu cosy pour mettre l’accent sur mon nouveau pull doudou de chez Gat Rimon et de rester à l’intérieur pour nous épargner la météo parisienne pourrie. Verdict ?gat rimon 1 gat rimon 2 gat rimon 3 gat rimon 4 gat rimon 5 gat rimon 6Gat Rimon Sweater II Colorblock Scarf II Zara leggings II Nike shoes

Credit photos : Albane de M.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. Tout doux ce look, j’aime beaucoup! (PS: Ta phrase préférée « la photogénie, ça se travaille! »)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatre + 12 =