Dans la vie je considère que j’ai de la chance. Si je passe outre le fait que je suis le genre de fille a toujours être dans le métro arrêté au milieu des voies, que tous mes trains sont toujours en retard (en même temps je vais souvent dans le sud alors… coïncidence ? Je ne pense pas ! ) Que je n’ai jamais mis la main sur un trèfle à quatre feuilles et que je perds automatiquement au poker ou aux courses de chevaux.

J’ai de la chance d’avoir une super famille et des amis géniaux qui m’encouragent toujours dans mes projets un peu fous, même quand il s’agit de décider de créer un blog de mode par exemple ou de faire des études au tracé pas très conventionnel. J’ai de la chance aussi de travailler avec des supers marques qui me font confiance et ça c’est génial, car, il faut être vraie, cela me permet d’avoir une garde-robe bien fournie et de belles pièces en plus d’avoir de la reconnaissance dans mon travail de blogueuse.

Du coup, (je digresse beaucoup : je sais) la semaine dernière je me suis décidé à trier tous mes vêtements pour faire de la place pour les nouveautés et enlever tout ce que je ne porte qui a rempli pas moins de cinq énorme sacs que j’ai ensuite divisé en 3 tas (5 sacs, 3 tas, ça devient mathématique).

La première pile avec les choses quasi ou neuves de marques sur lesquelles j’ai craqué et qui finalement ne se sont pas révélées aussi faciles que ça à porter (comme un sweat de la collection Alexander Wang X H&M par exemple : pour lequel j’ai attendu 3 heures et que je n’ai jamais mis…) et que je vais mettre en vente sur mon vide dressing.

Une deuxième pile pour les vêtements provenant des grandes enseignes et pas vieux de plus d’une collection mais pour lesquels je me refuse de consommer mon énergie pour les mettre en vente et que je préfère donner à mes sœurs et amies qui sauront leur donner une deuxième – voir première vie !

La dernière pile c’est tous les vêtements que je mets plus du tout et que mes amies ne porteront pas plus – mauvaise taille, hors saison – et que je préfère donner au secours catholique. Je ne dis pas que je donne mes vieilleries hein mais ce qui rendra des nécessiteux heureux (et en bon état c’est la règle !). Si je dis ça c’est parce que je pense que quand on a assez il faut savoir donner à ceux qui n’ont rien plutôt que de par exemple tout jeter ou revendre à tout prix sur tous les vides-dressing du  net…

Tout ça pour dire que désormais je m’impose cette règle : une pièce qui entre ça doit être une qui sort. Ma maigre contribution à la lutte contre le gaspillage et un maillon de plus à la chaîne de solidarité.

manteau gat rimon 1 manteau gat rimon 2. manteau gat rimon 2 manteau gat rimon 3Gat Rimon Coat II Mango Shirt II Zara Jeans II Zara Boots II Vintage Bandana II Aldo Bag –

Credit photo : Albane de M.

Rejoindre la conversation

12 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 × 1 =