Je commence à avoir l’habitude d’être prise en photo mais aujourd’hui encore il m’arrive de ne pas savoir quoi faire de mes bras. Sur la hanche ? Trop posé. Le long du corps ? Trop coincée. Croisés ? Trop gênée. En l’air ? Trop décalé.

Bon et du coup j’en fais quoi moi de ces deux trucs qui pendent le long de mon corps ? Je les mets où pour avoir l’air en même temps cool, détendue et stylée en période de fashion week ?

J’ai pas mal réfléchie à la question lors de mes longues heures de solitude – enfin c’est une image hein – et j’ai trouvé de supers solutions qu’en tant que super nana je partage avec vous. Ne me remercier pas c’est tout naturel !

Téléphoner. Avoir un interlocuteur au bout du « fil » est optionnel. Vous pouvez vous contenter d’écouter vos messages archivés, votre consommation internet ou faire semblant. Mais cette dernière solution demande pas mal d’assurance et d’expérience pour parler tout seul comme si vous étiez deux. Donc à moins d’être schizo vous pouvez toujours appeler votre copain pour lui débiter des banalités. Le temps du flash et vous pouvez raccrocher.

Chercher dans son sac. Tout et n’importe quoi. Prendre un air concentré voir même un peu énervé comme si vous cherchiez désespérément à mettre la main sur quelque chose qui vous échappe. Cette étape peut d’ailleurs être suivie d’un coup de téléphone fictif à une personne fictive pour lui demander si par hasard elle n’aurait pas croisé ce satané objet fictif que vous auriez égaré.

Regardez vos sms. Demande moins d’implication personnelle que l’option numéro 1. Tapotez sur votre smartphone comme si votre vie en dépendez. Que vous soyez en train d’écrire votre liste de course ne regarde que vous.

Marchez d’un air assuré. Comme si vous vous apprêtiez à rejoindre quelqu’un. Si personne ne vous attends réellement, arrivé à une certaine distance, regardez à droite à gauche comme si vous cherchiez une personne, dégainez votre téléphone et embrayez sur un coup de téléphone en mode « tu es où je ne te vois pas ». N’oubliez pas de soupirer en raccrochant pour vous donner plus de crédibilité.

Si vous êtes du genre pas du tout connectée et que vous n’avez pas de portable vous pouvez fumer une cigarette. Mais ce n’est pas bien parce que fumer tue!

En dernier recours si vraiment vous ne savez pas ou vous mettre et que l’idée de poser devant un photographe sans faire quelque chose de vos dix doigts vous donne de l’urticaire vous pouvez aussi partir en courant consulter vos dermato (ou votre psy). Point bonus : en période de fashion week les street-styleur adoooorent les filles qui courent, ça fait naturel, pas posé et ça se vend bien !

Inutile de me remercier pour tous ces supers conseils, le savoir ça se partage !

**********

Traduction to follow

mathilde margail during paris fashion week– Skirt & Knit Zara II Shoes Lulu’s II Bag Aldo –

Credit photo : Mademoiselle Marie

Rejoindre la conversation

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

18 − deux =