Jusqu’à présent je ne m’étais jamais vraiment posée la question de la retouche de mes photos. J’ajoutais un peu de luminosité, de contraste et de netteté et hop je les balançais sur le blog. J’étais contente du résultat et je ne voyais rien à faire de plus.

Et puis un jour ma sœur est voulue bouleverser ma quiétude en me demandant, toute pleine de naïveté s’il j’avais déjà pensé à effacer mes boutons sur les photos. Eh oui parce que comme toute fille normale qui sort, fume et boit certainement trop ma peau n’est pas vraiment digne d’une publicité pour Nivea beauté… Mais évidemment je n’y avais jamais pensé. J’ai tendance à penser que mes lectrices se focalisent plus sur mes looks que sur mon grain de peau… mais il faut croire que non puisque ma sœur m’en faisait la réflexion.

Bref, j’ai donc commencé à envisager la possibilité de gommer ces petits défauts sur mes photos …
J’ai ouvert mon éditeur de photos et j’ai commencé à dégager les points rouges et aussi les points noirs, et puis j’ai atténué mes cernes tant que j’y étais, et cette ride d’expression un peu trop importante aussi. Munie de ma souris j’ai été prise de frénésie. J’ai commencé à gommer le rouge dans mes yeux, les plis de mon pull, les zips de mes chaussures et les mégots sur la chaussée.

A ce stade de ma retouche j’avais déjà perdu 5 ans d’âge et gagné 4 heures de sommeil. C’est vrai que je commençais à vraiment ressembler à quelques choses. Une sorte de Kim Kardashian en plus petite en plus blanche. Toute lisse.

Et puis j’ai regardé dans les options et j’ai découvert que je pouvais aussi affiner un peu cette cuisse et cette pommette un peu trop gonflée. Que je pouvais rendre le ciel plus bleu, mes yeux plus verts et les immeubles plus blancs… Que je pouvais tout refaire en fait. Comme quand on joue aux Sims.

Aujourd’hui les outils à notre disposition sont de plus en plus nombreux et faciles à utiliser. En deux en trois mouvements nous pouvons tous nous créer des images parfaites et des corps de magazines afin de créer le plus beau contenu pour nos blogs ou album de famille, alors il n’est pas étonnant dans ces conditions d’avoir du mal à trouver la bonne limite pour ne pas trop en faire et rester dans la vérité.

Je me suis donc fixée cette limite simple : la retouche au service de l’esthétique générale oui, pour m’embellir non. Améliorer les couleurs, la lumière, la netteté oui. Mais hors de question de tricher avec mon image. Et tant pis pour ce bout de cellulite ou cet acné mal placé.

Mais si vraiment cela vous choque promis je reconsidérerai le problème !

*********

Until now I’d never really asked the question of editing my photos. I added a little brightness, contrast and sharpness and hop I swung them on the blog. I was happy with the result and I saw nothing more to do.

And then one day my sister wanted to upset my tranquility and wonder, full of innocence if I had ever thought about deleting my pimples on the pictures. Yeah because like any normal girl who goes out, smokes and drinks too much my skin is certainly not good enough for an beauty advertisement … But of course I never thought about this point. I tend to think that my readers focus more on my outfits than on my skin texture … but well, I have to reconsider this thanks to my sister.

Anyway, I started to consider the possibility of erasing those little defects on my pics …

I opened my photo editor, and I began to delete red spots and black one too, and then I eased my dark circles as I was there, and ride this expression too important too . Armed with my mouse I was taking frenzy. I started to erase the red in my eyes, the folds of my sweater, zips of my shoes and cigarette butts on the floor.

At this stage of my editing I had already lost 5 years of age and won four hours of sleep. It’s true that I began to really look at something cool. A sort of Kim Kardashian in smaller and more white. All smooth.

And then I looked at the options and I discovered that I could also refine a little my thigh, and that too swollen cheekbone. I could make the sky bluer, my eyes greener and the buildings whiter… I could redo everything done. Like when we play sims.

Today the tools at our disposal are becoming more numerous and easier to use. In two three-movement we can all create perfect images like in magazines to create the best content for our family album or blogs, then it is not surprising in these conditions to have trouble finding the right term for not overdoing it and stay in the truth.

So I fixed this simple limit: retouching serving the general aesthetics is ok, to beautify me is not. Improve colors, light, sharpness yes. But no question of cheating with my image. Too bad for that bit of cellulite and acne misplaced.

But if it really offends you promised I will reconsider the problem!

shooting mathilde 1 shooting mathilde 2 shooting mathilde 3 shooting mathilde 4 shooting mathilde 5 shooting mathilde 6 – Hat Zara II Jacket H&M II Dress Pimkie ( in Sale ) II Boots Zara ( similar HERE ) II Scarf Somewhere II Necklace Pemberley & Missoma London

Rejoindre la conversation

5 commentaires

  1. Les photos sont hyper jolies ! Prépare toi, la semaine prochaine je te bombarde !

  2. pour ma part je retouche juste la luminosité de mes photos
    si des fois j’ai des boutons c’est normal et donc cela ne me géne pas
    en tout cas c’est une belle tenue que tu nous présente
    gros bisous

  3. Tu as amplement raison! Ne touche pas à ton visage, car après c’est no limt, et ce ne sera plus vraiment toi!
    Comme tu as de la chance d’être photographiée par des pros ou par de très bons appareils, cela fait déjà de très bonnes photos qui subliment le visage (en fait c’est la lumière qui fait tout quasiment!). Donc ne change pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-neuf + 13 =