IMG_2166

Un jour comme un autre, je me ballade avec une amie en fin d’après-midi et décide d’immortaliser ce banal moment sous forme de selfie. Histoire de partager cet instant sans importance avec le reste de la terre et le rendre bien plus signifiant à base de quelques centaines de likes. Situation on ne peut plus banale somme toute. Tout aurait donc pu s’arrêter là, sur l’écran, si mon amie ne m’avait pas lancé ce « non mais je sais pas faire un selfie ». Gros blanc. Attends, chérie, en 2016 tu ne sais toujours pas faire un selfie ? J’en manque d’avaler mon vieux chew-gum ! S’en est suivi une heure de cours pratique à l’issu duquel nous avons dû ranger nos portables sans rien publier sur notre réseau préféré… la nuit commencait à tomber !

Seulement j’ai tiré un enseignement de cette situation. Je ne pouvais pas laisser d’autres personnes dans l’ignorance de la pratique la plus rependue chez la jeune génération.

Une fois n’est pas coutume je vais donc partager avec vous mon précieux savoir !

Aujourd’hui donc, cours de selfie avec API !

selfie wrong

Tout d’abord, le B-A-BA. Il faut retourner l’écran de votre téléphone. Aujourd’hui grâce au progrès de la science on peut enfin voir son visage dans le viseur. Aux oubliettes donc les selfies à l’aveugle bras tendu devant soi.

Deuxième étape : tenir le portable au-dessus du niveau de votre visage. C’est bien plus flateur.

Troisième étape : trouver le bon faciès. Pas de duck face. So 2014. En 2016 on prend un air songeur, ou un air étonné. La grimace fonctionne aussi assez bien. Elle vous donne l’air cool et rigolo, très important pour votre e-réputation.

Quatrième étape : Appuyer sur le déclencheur. Environs 10 fois. Pas moins si vous voulez être sûr de votre coup.

Cinquième étape : éditer votre photo. Toujours. Le naturel n’est de mise que sur snapchat.

Sixième étape : Poster la photo. Avec les bons hastag. De nombreuses études ont montrées que le hastag « selfie » était l’un des plus populaire sur instagram. « Never apologize for selfies » marche aussi assez bien. Eviter cependant les hastag « beauty » et « belle gosse » qui décrédibiliseront la démarche d’auto-dérision du selfie !

A vos marque, prêt : shootez !

selfie right

  • – Cet article vous est offert avec beaucoup d’auto-dérision en collaboration avec Selfie® –

Rejoindre la conversation

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

huit + huit =