uniforme 2

Quand j’étais au lycée, proche de Versailles, les gens cool étaient tous habillés de la même façon : un jean slim, une veste de treilli, des tennis Bensimon et un polo Ralph Lauren. Le degrès de coolitude se mesurait sur les détails : untel avait teint sa veste kaki en marine, machin avec des lacets en liberty et trucmuche avait ramené son polo directement des états unis.

Nous les filles nous nous prenions pour les reines du monde avec notre sac Longchamp au bras. Nous jouions avec notre mèche qui nous barrait très esthétiquement le front et prenions nos cafés place du marché : le meilleur spot pour voir et être vus. Nous étions jeunes, nous étions cons et on aimait ça.

Et puis j’ai déménagé dans le sud, à Nîmes où je me suis vue ringardisée en moins de 24 heures. Là-bas les freakish dominaient le monde. L’équivalent des fraicheurs parisiennes. Les mecs portaient des Canada Goose et les filles avaient toutes le même sac american apparel à l’épaule, dont on pouvait se procurer un ersatz à moindre prix chez n’importe quel chinois.

A moins de faire un grand écart modesque et de me ruiner je ne pouvais pas suivre. Je me suis donc forgée mon propre look qui était un heureux mélange de boho-hippie-midinette-en-recherche-d’identité.

Deux ans plus tard je revenais à Paris pour constater que la tendance était désormais au combo gagnant doudoune Bel Air / legging / UGG et sac Gérard Darel. Soit un peu près ce que le monde a inventé de mieux en termes de no-look depuis le début de l’humanité et de l’histoire du vêtement.

Encore une fois pas question de suivre. J’ai donc peaufiné mon style en mettant à la poubelle tout ce qui transpirait le mauvais gout – soit les ¾ de ma garde-robe et ai commencé à investir dans des vrais pièces qui durent plus d’une saison : slim, marinière, chemise, baskets blanche pour arriver au résultat que vous connaissez aujourd’hui.

Mais pour ce look j’ai eu envie de faire un petit retour dans le passé et de me réapproprier le look de mes années collège mais à la sauce moderne.

La veste de treillis est d’époque tout comme la coiffure, le reste est bien plus récent mais n’aurait pas choqué 10 ans auparavant. La preuve qu’il y a toujours un peu de bon à fouiller dans les archives !

uniforme 3 uniforme 5 uniforme 6– Jacket Vintage II Sweater Mango II Tee-shirt Monki II Jeans New Look II Boots Promod –

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

six − 6 =