mathilde margail sweat la superbe drew chloé 1

Sommes tous des moutons ?

C’est la question que je me suis posée l’autre jour dans le métro quand j’ai pris conscience que la moitié du wagon avait aux pieds des stan smith. Cette constatation m’a plongé dans une profonde méditation sur la condition humaine. Du coup j’ai raté ma station et ai dû faire demi-tour en courant. Résultat je suis arrivée en nage au café ou j’avais rendez-vous, j’ai donc enlevé ma veste pour me retrouver en marinière comme une autre bonne dizaine de filles assises en terrasse à siroter un mojito. Nous étions tous là à prétendre que c’était l’été alors même que nous n’étions que début mai, tout ça parce que pour une fois le soleil brillait sur Paris.

Désolée par ce triste spectacle de clones j’ai sorti le même Iphone que ma voisine pour prendre une photo de mon cocktail afin de le poster sur instagram. Mais quand j’ai géo-localisé le café j’ai vu que je n’étais pas la première à avoir pensé à poser mes lunettes de soleil et mon rouge à lèvre à coté de mon verre sur la table en marbre. Et je me suis demandée si à cause de ce type de mise en scène nous ne donnions pas l’idée qu’une fille est obligé de vider le contenu de son sac sur la table chaque fois qu’elle sort prendre un verre.

Mon amie était en retard. Je l’ai donc appelé pour apprendre qu’elle était toujours dans la queue de chez & Other Story où elle s’était rendu ainsi que le tout Paris pour dévaliser la nouvelle collab & Other Story X Rodarte.

Elle a tellement pris son temps que j’ai décidé de rentrer chez moi. J’ai commandé un Uber et me suis fait livrer des sushis que j’ai cette fois ci renoncé à prendre en photo. A la place j’ai regrammé une photo de palmiers en légendant que j’avais envie de vacances, pour être originale.

Le temps d’éditer ma photo, ma soupe miso était froide. J’ai donc avalé mes sushis et suis allée me coucher en écoutant le dernier tube du dernier groupe à la mode. J’ai trouvé que ça ne me relaxait pas vraiment et puis comme le voisin écoutait la même chose, avec la cloison ultra-fine, c’était un peu cacophonique.

Je me suis donc emmitouflée dans ma couette blanche et j’ai tenté de compter les moutons. Ils avaient tous mon visage…

***********

Traduction to follow

mathilde margail sweat la superbe drew chloé 2 mathilde margail sweat la superbe drew chloé 3 mathilde margail sweat la superbe drew chloé 4 mathilde margail sweat la superbe drew chloé 5

– Sweater Sezane II Skirt The Kooples II Shoes Adidas II Sunnies Rayban II Bag Chloé from Wear My Luxury

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. Je me suis faite la même réflexion hier. J’ai l’impression que sur Paris les nanas s’habillent toutes un peu de la même manière c’est dommage …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

10 − 1 =