mathilde-margail-au-petit-imprevu-x-bangle-up-street-style-paris-1

J’entretiens une grande histoire d’amour avec les foulards. Sous toutes leur forme. Au départ mon truc c’était les bandanas. J’en possède une petite collection de pleins de couleurs. J’ai commencé à varier les plaisirs l’an dernier en ajoutant un sac imprimé cachemire à l’ensemble et plusieurs foulards en soie, plus long et avec lesquels on peut donc s’amuser plus facilement. Le dernier de ma collection c’est ce Bangle-up que je porte dans les cheveux.

Mes amis le savent, j’ai toujours un foulard sur moi, accroché à mon sac, autour de mon cou, en bracelet ou tout simplement en boule au fond de mon sac. Certains pourrait appeler ça une signature mode, et c’est un peu le cas mais de façon plus simple chacun de mes foulards m’en rappelle un autre qui possède une longue histoire de famille. J’ai donc pris l’habitude de toujours en avoir un sous la main, sans non plus pousser le fétichisme jusqu’à collectionner les foulards Hermes blanc comme Miranda dans « le diable s’habille en Prada », je vous rassure.

Tout ça pour dire – s’il vous en fallait la preuve – que tout ce que je porte n’est pas uniquement dicté par les carnets de style. Mais évidemment si mes gri-gri sentimentaux peuvent devenir des pièces à fort potentiel stylistique je ne dis pas non. Et s’ils me permettent de transformer un look basique en silhouette boho pile dans le ton dans la saison alors là je dis un grand OUI !

***********
I have a real love story with scarves. In all their forms. Initially I had a thing for bandanas. I have a small collection of few colors. I started to vary the pleasures last year by adding a cashmere printed bag and several silk scarves, there are longer so it’s much easy to play with. The last one of my collection is this red one from Bangle-up I have chosen to wear in my hair.

My friends know that I always have a scarf on me, clinging to my bag, around my neck, as a bracelet or just in the bottom of my bag. Some might call it a fashion signature, and it’s a lill’ bit the case, but in a simpler way each of my scarves remember me another with a long family history. So I got used to always have one on hand, without either push fetishism to collect white Hermes scarves as Miranda in « The Devil Wears Prada », I assure you.

All that to say – if you needed proof – that everything I wear is not only dictated by the fashion industry. But obviously if my sentimental lucky charm can become something trendy with high stylistic potential I do not say no. And if they allow me to transform a basic look into something boho in the mood of the season so I say a big YES!

mathilde-margail-au-petit-imprevu-x-bangle-up-street-style-paris-2 mathilde-margail-au-petit-imprevu-x-bangle-up-street-style-paris-3 mathilde-margail-au-petit-imprevu-x-bangle-up-street-style-paris-4 mathilde-margail-au-petit-imprevu-x-bangle-up-street-style-paris-5 mathilde-margail-au-petit-imprevu-x-bangle-up-street-style-paris-6 mathilde-margail-au-petit-imprevu-x-bangle-up-street-style-paris-7
– Top Sheinside II Jennyfer Flare II Vintage Bag II Scarf & Bracelet Bangle-Up

Credit photos : Eve from Beaauuu Paris

SHOP WHITE BLOUSES :

Rejoindre la conversation

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un × cinq =