C’était lundi dernier. Il faisait et beau et chaud ce qui n’est plus si rare ces derniers temps, mais quand même. Bref pour l’occasion j’avais décidé de mettre une mini jupe et comme en ce moment mes jambes et moi on est en conflit j’avais aussi décidé de mettre des talons histoire de faire illusion le temps que la reprise du sport porte ces fruits.

Je me suis donc dirigée vers mon tas de chaussures et j’ai chopé une paire que je n’avais pas mis depuis des lustres. Quand je les ai enfilées je les ai trouvés tellement jolies que je me suis demandé pourquoi je ne les mettais pas plus souvent !?

C’est vrai que la plupart du temps je me considère plutôt comme une filles à baskets. J’en possède des dizaines. Blanches ou noires de préférence : 3 paires de converses, 2 de stan, des superstar, des air force one, des air max, 3 autres paires de meyba et un tas de slip-on… Seulement je possède aussi pleins d’autres chaussures bien plus élégantes. Certaines tellement canons qu’elles ont passées longtemps à trôner dans ma bibliothèque. Jusque récemment où j’ai pris conscience que c’était peut être une place plus adaptée pour des livres. Mes petites merveilles – des escarpins Isabel Marant en léopard – ont donc déménagé dans le placard à côté de mes dernières acquisitions que j’essaie de ne pas oublier. Parce que l’oublie c’est un peu le sort que je réserve au quotidien à tout ce qui n’est pas blanc, plat et destroy. En gros tout ce qui n’est pas une paire de converses quoi.

Mais voilà on était lundi il faisait beau et chaud et je me sentais de bouleverser un peu mes habitudes.

Je suis partie au travail super contente. J’avais des longues jambes et une vraie démarche de fille. Les 300 premiers mètres. Parce qu’après ça c’est gâté. J’ai commencé à avoir mal au talon gauche. Comme une petite brûlure. Le temps d’arriver au métro la petite brûlure c’était transformée en énorme ampoule. Pas grave je mettrai un pansement.

Au bureau je suis tranquille avachie sur ma chaise. Je n’ai plus mal je me sens même d’investir dans une nouvelle paire tiens, je me dis en regardant les soldes yoox. J’y pense en allant acheter mon déjeuner. Je me vois déjà sanglée dans une merveilleuse paire de boots à lacets Chloé aller boire un café. En regardant mes pieds histoire de visualiser l’effet je me rends compte que mon pansement pend lamentablement et que l’ampoule à été remplacée par une affreuse tache de sang. Bien.

À 15 heures j’ai déjà épuisé 4 pansements.

À 18 heures je quitte le bureau en marchant sur des chardons ardents. J’ai la sensation d’être la petite sirène (celle d’Andersen).

À 19 heures en arrivant chez moi mes pieds ressemblent à des moignons et cela fait déjà une bonne demi heure que je marche pied nus dans la rue préférant le ridicule à la souffrance du contact du cuir sur ma peau.

À 19h15 j’ouvre le placard, j’en sors les escarpins que je replace dans la bibliothèque, je les remplace par feu la paire de chaussures que je portais pendant la journée et embrasse mes converses. Je viens de me souvenir à quel point je les aime !

Tongs par contre pour le reste de la semaine !

– Top Stradivarius II Jupe midi Pinko II Converses II Sac Pinko II Boucles d’oreilles Zara –

Crédit photo : Beaauuu.com

Rejoindre la conversation

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

sept + 16 =