Enfin, ce n’est pas moi qui le dit. C’est les autres. Ce qui ne comprennent pas le concept de ridi-cool, érigé par moi même en véritable art de vivre.

Seulement aussi ridicule que soit jugé mon nounours grandeur nature il ne laisse personne indifférent. Que je sois en rendez-vous, des les transports ou même dans la rue il se trouve toujours quelqu’un pour me regarder avec les yeux ronds ou venir me dire que « quand même elle est drôle votre coque, tiens« . La plupart du temps ce sont des personnes de petite taille – des enfants en gros – mais parfois ce sont aussi des adultes qui doivent être bien contents que je leur servent un sujet de conversation sur un plateau d’argent.

La dernière fois c’était à la médecine du travail. Le médecin juste après m’avoir demandé si j’avais 16 ans ( hum non, environs dix de plus… ) m’a fait remarquer que ma coque était quand même très régressive, réflexion qui m’a poussée l’espace d’un instant dans une profonde perplexité ; parce que si j’avais l’air d’une gamine de 16 ans, qui plus est en pleine phase de régression je ne devais pas sembler, à ses yeux, avoir plus de 13 ans. Je vous laisse imaginer la remise en cause de mon « moi » qui a suivi. Je n’avais pas autant philosophé depuis des années.

Il y a aussi les personnes qui me demandent comment je fais pour mettre mon portable dans la poche. La question me dépassent toujours un peu vu que je ne connais plus grand monde qui mette son portable dans sa poche depuis que les cellulaires ont la même taille que les écrans plasma.

Il y a ceux qui me demandent aussi si j’assume. « Comment te dire, tu m’as vu, j’ai mon portable à la main, je ne suis pas cachée derrière un poteau… donc à priori j’assume. Et toi tes questions débiles tu les assumes aussi ou…?« 

La vérité c’est qu’avant la dite coque tous mes portables sont morts de la même façon. Par chute. Ne me demandez pas comment. Je dois avoir les mains qui glissent ou un problème de motricité, tout étant que j’ai cassé les 3 derniers portables m’ayant appartenu en les faisant lamentablement choir. Le dernier de plutôt haut puisque j’étais montée sur un chaise et le tenait les bras en l’air dans l’espoir un peu vain de trouver du réseau dans un lieu très très reculé de la civilisation.

L’histoire avait fait beaucoup rire mes amis. J’ai inventé le ridi-cool et je me suis achetée une nouvelle coque.

End of the story

– Short Levis 501 II Chemise Stradivarius II Tee-shirt Wooop Wooop II Résille H&M II Boots Jensen Acne II Lunettes Vuarnet II Coque d’Iphone Moschino –

Crédit photo : Beaauuu.com

SHOP THIS STYLE :

Rejoindre la conversation

3 commentaires

  1. Ahah je me souviens très bien de la mort de ton dernier portable en Bretagne 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

onze − six =